Zio : des arrêtés à deux chefs de village dans le canton de Djagblé

Zio : des arrêtés à deux chefs de village dans le canton de Djagblé

Tsévié, 22 juin (ATOP) – Les chefs de village, Togbui Agbényo Yao Essovanam Gato 1er de Gatokopé et Togbui Adjogan Ahovi Robert IV d’Amélibomé dans le canton de Djagblé (préfecture du Zio), ont reçu leur arrêté de reconnaissance, le vendredi 17 juin à Tsévié.

La remise des arrêtés aux chefs traditionnels est le signe de la reconnaissance de ceux-ci par le gouvernement comme garants des us et coutumes, et comme représentants de l’autorité auprès de leurs communautés. Ils servent également de courroie de transmission entre l’administration publique et les populations.

La cérémonie a été présidée par le préfet du Zio, Etsè Kodjo Kadévi en présence de membres du conseil des chefs traditionnel du Zio, des pairs des récipiendaires ainsi que d’amis et de parents. Il a saisi l’occasion pour rappeler aux nouveaux chefs, leurs rôles, responsabilités et devoirs vis-à-vis de leurs administrés ainsi que les obligations envers la hiérarchie.

Le préfet leur a demandé d’être des rassembleurs, impartiaux dans le règlement des affaires. Pour lui, un chef traditionnel doit rassembler leurs administrés autour des idéaux de développement et de paix. Il a enfin invité les populations à respecter leurs chefs et à collaborer avec eux.

Le président du conseil des chefs traditionnels du Zio, Togbui Adjaklo Ehlan a souhaité la bienvenue aux récipiendaires dans la famille des chefs traditionnels du Togo.  Il leur a demandé d’adopter de bons comportements et d’œuvrer pour l’épanouissement de tous.

ATOP/AKM/BV

Digiqole Ad

Article similaire