Wawa : fin de défécation à l’air libre : les autorités préfectorales s’engagent à maintenir le statut aux 80 villages

Wawa : fin de défécation à l’air libre : les autorités préfectorales s’engagent à maintenir le statut aux 80 villages

Badou, 23 mai (ATOP) – Le comité préfectoral de résilience contre la défécation à l’air libre présidé par le préfet de Wawa, Soménu Atsu Yinassè s’est réuni le vendredi 20 mai dans les locaux de la préfecture, dans le cadre de la recherche des solutions idoines pour maintenir les villages de la localité qui ont atteint le statut de Fin de défécation à l’air libre (FDAL).

La rencontre a permis aux membres du comité préfectoral de réfléchir sur les mécanismes à mettre en place pour que les 80 villages, sur les 87, qui ont déjà atteint le statut FDAL le gardent toujours pour l’intérêt général. C’est une aubaine pour les participants de redéfinir de nouvelles stratégies pour améliorer l’Approche assainissement total piloté par les communautés (ATPC) dans la préfecture.

Au cours de cette séance de travail, les participants ont été édifiés sur les nouveaux paradigmes qui s’imposent aux communes à travers le mouvement ATPC dans la préfecture de Wawa, surtout  que les partenaires financiers comme l’UNICEF, préfèrent travailler directement avec les communes qu’avec les ONG afin d’avoir plus d’impacts dans le milieu urbain comme rural. La situation vaccinale contre le Covid-19 de la préfecture et les dispositions à mettre en place à l’ouverture des frontières terrestres pour éviter une augmentation de cas de Covid 19 ont été abordées lors des échanges.

Le directeur préfectoral de la Santé de Wawa, Dr. M’Poiri Okoata a indiqué qu’il est urgent et impérieux de ramener les villages qui sont en train de perdre leurs statuts FDAL, afin que la consommation des déjections humaines cesse dans les localités du district sanitaire de Wawa. Abordant la question de la pandémie, il a estimé qu’il faut plus de sensibilisations et mettre un poste avancé de vaccination à la frontière entre le Ghana et le Togo à Dagni-konta. Le directeur a invité les populations cibles à se faire vacciner afin d’atteindre plus rapidement l’immunité collective dans le pays.

ATOP/PM/OAF

Digiqole Ad

Article similaire