Une maison des jeunes et un forage inaugurés à Koukoudé

Une maison des jeunes et un forage inaugurés à Koukoudé

Pagouda, 5 août (ATOP) – Une maison des jeunes et de la culture équipée des chaises et d’outils informatiques et un forage, tous alimentés d’un système photovoltaïque ont été inaugurés le vendredi 29 juillet à Koukoudé, à 12 km à l’ouest de la ville de Pagouda.

Financés à plus de dix millions, ces ouvrages communautaires ont été réalisés grâce à M. Charles Piot, dit Zato, anthropologue américain, dans le cadre de ses recherches scientifiques pour sa thèse dans « le domaine de la tradition des aïeux ». Ces réalisations font suite à la demande des jeunes du milieu à disposer d’un centre communautaire pour des rencontres et manifestations culturelles.  Les infrastructures vont contribuer à limiter l’exode des jeunes vers d’autres contrées et à offrir de l’eau potable à la communauté de Koukoudé-Haut, notamment celle de Polouda.

A l’occasion, M. Charles Piot a témoigné sa reconnaissance à la population de Koukoudé qui a accueilli sa famille et lui, il y a 40 ans. Il a souligné que grâce à cet accueil et à la collaboration des personnes ressources du milieu, il a pu soutenir sa thèse de doctorat qui lui a valu une fonction dans une des universités de son pays et l’autorisation d’amener, chaque vacance au Togo, des étudiants chercheurs américains. M. Piot a réitéré sa volonté de toujours appuyer les actions de développement communautaires dans le canton de Farendé.

Le maire de la commune Binah 1, Bamazé Tchao Henri et le porte-parole de l’amicale des ressortissants de Koukoudé à Pagouda, Bahim Alphonse ont remercié le bienfaiteur pour ses nombreuses actions en faveur du canton de Farendé. Il s’agit, entre autres, de la création d’une microfinance accordant des prêts aux jeunes âgés de plus de 35 ans, de la prise en charge des frais de scolarité des élèves issues des familles déshéritées, ainsi que de l’organisation des cours de vacances, chaque année.

Le président du comité d’organisation de cette activité, Panda Manaata a fait un bref aperçu sur la réalisation des travaux qui ont duré deux ans.  ATOP/TAL/AR

Digiqole Ad

Article similaire