Tône / Politiques et stratégies nationales de la recherche et de l’innovation : le projet « VaRRIWA » au cœur d’une rencontre d’information et de sensibilisation

Tône / Politiques et stratégies nationales de la recherche et de l’innovation : le projet « VaRRIWA » au cœur d’une rencontre d’information et de sensibilisation

Dapaong, 23 nov. (ATOP) – Une rencontre régionale d’information et de sensibilisation des acteurs publics, privés et de la société civile sur le projet « Valorising Research  Results  and Innovation in West Africa» (VaRRIWA) a eu lieu, le lundi 22 novembre à Dapaong au cours d’un atelier.

La rencontre  est à l’initiative du ministère de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche à travers la Direction de la Recherche Scientifique et Technique du Togo (DRST) avec l’appui de l’Agence universitaire de la francophonie (AUF). L’atelier a permis d’informer et de sensibiliser les différentes parties prenantes sur les politiques et stratégies nationales relatives à la recherche et à l’innovation. Il s’est agi de présenter aux acteurs le cadre politique et stratégique de gouvernance de la recherche et de l’innovation au Togo et de les informer sur le projet VaRRIWA. Les organisateurs ont aussi réfléchi sur la situation de la recherche et de l’innovation dans le pays et les leviers à activer pour renforcer la contribution de la recherche au développement du pays.

Le projet VaRRIWA

Le projet VaRRIWA est le fruit  d’une initiative financée par le Fonds Afrique Caraïbe et du Pacifique (ACP) pour l’innovation, une des composantes du programme de recherche et d’innovation de l’Organisation des Etats d’Afriques, des Caraïbes et du Pacifique (OEACP), avec la contribution financière de l’Union Européenne (11e FED). Il est prévu pour durer 4 ans, avec un coût total de 4.942.249 Euro. Le projet comporte  trois priorités majeurs à savoir : mettre en œuvre des formations sur la valorisation des résultats de la recherche et de leur exploitation économique, construire un dispositif pérenne d’accompagnement à la valorisation de la recherche et de l’innovation, faciliter la collaboration par la mise en réseaux et l’organisation d’échanges et de partenariats publics-privés. Il a pour but de contribuer à la création d’un environnement incitatif au transfert de technologie et à l’innovation durable dans quatre pays à savoir : le Benin, le Burkina Faso, le Sénégal et la Togo. Le projet entend aussi informer et former les acteurs de la recherche-innovation sur les politiques nationales et les mécanismes d’adoption, de protection et de valorisation des résultats de la recherche-innovation.

Les participants ont suivi des présentations sur le projet VaRRIWA, son intérêt pour le Togo et la sous-région. Ils ont également échangé sur la loi d’orientation de la recherche de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche au Togo et sur la politique nationale de recherche et de l’innovation qui est en voie d’adoption au Togo.

Le préfet de Tône, Tchimbiandja Yendoukoa Douti s’est dit heureux que le ministère de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche ait pensé à l’effectivité des mécanismes de valorisation des résultats de la recherche et de l’innovation qui sont en phase avec les défis de l’heure et inscrits sur la feuille de route quinquennale du gouvernement togolais. Il s’est dit persuadé que la rencontre va jeter les bases nouvelles pour la concrétisation des objectifs fixés par la politique nationale de recherche et de l’innovation.

« Nous sommes à Dapaong pour porter l’information aux acteurs afin qu’ils puissent savoir que dans chaque pays il doit avoir une politique nationale axée sur la recherche et l’innovation », a relevé  la cheffe du projet VaRRIWA, Dr. Akoueté Ayaba Edwige. « On cherche à créer un partenariat entre les acteurs  de la recherche et les structures socio-économiques du pays en ce sens que, lorsque les recherches seront effectuées, que les résultats soient à la disposition des acteurs du développement pour leur implémentation sur le terrain », a précisé Dr. Akoueté.

Cette même activité se tiendra également dans les autres régions du pays.

ATOP/GS/KYA

A lire aussi