Tône : les leaders communautaires des savanes sensibilises sur les droits économiques, sociaux et culturels

Tône : les leaders communautaires des savanes sensibilises sur les droits économiques, sociaux et culturels

Dapaong, 22 oct. (ATOP) – La Commission Nationale des Droits de l’Homme (CNDH) a organisé une rencontre de sensibilisation sur les Droits Economiques, Sociaux et Culturels (DESC) à l’intention des jeunes des Comités Villageois de Développement (CVD), des Comités de Développement des Quartiers (CDQ), des Organisations de défense des droits de l’homme (ODDH), des leaders d’opinions et des membres des comités locaux de paix (CLP) de la région des Savanes,  le mercredi 21 octobre à Dapaong.

Cette sensibilisation s’inscrit dans le cadre de la  commémoration de la 39e édition de la Journée internationale de la paix placée cette année sous le thème « Façonner la paix ensemble ». Elle a bénéficié de l’appui financier du Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD).

Axée sur le thème: « La jouissance des droits économiques, sociaux et culturels en période de Covid-19, facteur de consolidation de la paix », la rencontre a pour but de contribuer à la consolidation de la paix dans les communautés en cette période de crise sanitaire. Il s’agit spécifiquement d’entretenir les participants sur l’importance des DESC dans la consolidation de la paix en cette période de Covid-19 et d’amener les participants à être les vecteurs de  paix dans leurs communautés.

La séance de sensibilisation s’est déroulée sous forme de causerie-débat sur les sous-thèmes à savoir : bref aperçu sur la CNDH et ses missions, l’impact de la Covid-19 sur la jouissance des DESC puis le partage d’expériences sur : « les initiatives nationales et locales en matière de DESC pour la consolidation de la paix en période de crise sanitaire ».

Le représentant du président de la CNDH, commissaire Sohey Dosseh a rappelé que le monde entier traverse actuellement une crise sanitaire marquée par la pandémie liée à la Covid-19, crise qui impacte négativement la situation économique et sociale des populations. Cette situation, dit-il, peut engendrer des crises sociales qui peuvent remettre en cause la paix civile si l’on n’y prend pas garde. Selon le commissaire Sohey, en choisissant de faire une sensibilisation sur les DESC, la CNDH a voulu rappeler l’importance de cette catégorie de droits dans la vie de l’être humain surtout en cette période de crise sanitaire qui vient accentuer les inégalités au sein des populations et exacerber la vulnérabilité des groupes défavorisés de la société.

Le secrétaire général de la préfecture de Tône, Esso Pirénéwè a exprimé sa gratitude au chef de l’Etat pour toutes les mesures prises pour limiter la propagation du coronavirus au Togo. Il a adressé la reconnaissance des autorités locales à la CNDH et au PNUD pour l’organisation de cette rencontre de sensibilisation qui va contribuer à coup sûr, à la consolidation de la paix au sein des communautés en cette période de crise sanitaire. M. Esso a exhorté les parties prenantes à prendre activement part aux travaux, à mener des discussions pertinentes afin que les objectifs assignés à la rencontre puissent être atteints.

Il est à rappeler que l’Assemblée générale des Nations Unies, soucieuse de contribuer au renforcement de l’idéal de paix et d’atténuer les tensions et les causes des conflits dans le monde, a instauré depuis 1981, le 21 septembre comme Journée internationale de la paix.

ATOP/GS/TJ

A lire aussi