Tchaoudjo/36e anniversaire de l’agression terroriste du 23 septembre 1986 : Dépôt de gerbe de fleurs à Sokodé pour honorer la mémoire des victimes

Tchaoudjo/36e anniversaire de l’agression terroriste du 23 septembre 1986 : Dépôt de gerbe de fleurs à Sokodé pour honorer la mémoire des victimes

Sokodé, 23 sept. (ATOP) – Une cérémonie de dépôt de gerbe de fleurs pour honorer la mémoire des victimes de l’agression terroriste du 23 septembre 1986, s’est déroulée, le vendredi 23 septembre à la place des Martyrs à Sokodé, chef-lieu de la région Centrale. La cérémonie, présidée par le Colonel Monpion Matéindou, représentant le pouvoir central, a connu la présence des autorités militaires, administratives, politiques, religieuses et traditionnelles.

La cérémonie mémorielle du 36ème anniversaire de cette agression, a été marquée par le dépôt de gerbe de fleurs sous la stèle par le préfet de Tchaoudjo, suivi de la sonnerie aux morts. Il s’agit, à travers cette cérémonie, d’honorer la mémoire des hommes et femmes tombés lors de cet attentat terroriste.

Le préfet de Tchaoudjo en déposant la gerbe de fleurs témoigne ainsi la reconnaissance du peuple togolais à sa vaillante et courageuse armée qui a su riposter efficacement à cette attaque. C’est l’occasion pour toutes les filles et tous les fils du pays de rendre un hommage mérité aux illustres compatriotes qui ont sacrifié leurs vies pour sauver le Togo dans cette agression terroriste.

Après le dépôt de gerbe de fleurs, le représentant du pouvoir central a rappelé les menaces sécuritaires actuelles auxquelles fait face le pays surtout dans sa partie septentrionale. Le Colonel Monpion a loué le travail remarquable des Forces de défense et de sécurité (FDS) pour contenir ces menaces permettant ainsi aux paisibles populations de continuer à vaquer librement à leurs activités. Il a lancé un appel à tous de prier pour les FDS et surtout de collaborer avec eux pour la réussite de leur mission de sécurisation du territoire national.

L’ambiance a été entretenue par des sonorités de la chorale, Saints Pierre et Paul. Ces chansons religieuses implorent la miséricorde divine pour le repos éternel des âmes des victimes.

En rappel, dans la nuit du 23 au 24 septembre 1986, un commando armé, infiltré de l’extérieur a pris d’assaut les points névralgiques de Lomé, la capitale, avec l’objectif d’assassiner le président de la République d’alors, Feu président Gnassingbé Eyadéma. De nombreuses victimes tant militaires que civiles ont été déplorées durant cette attaque. Grâce aux Forces Armées Togolaises (FAT), ces assaillants ont été anéantis. Depuis lors, le 23 septembre est commémoré en mémoire de toutes les victimes des attaques similaires.

ATOP/MEK/AJA

Digiqole Ad

Article similaire