Revue sectorielle :  les acteurs de l’éducation évaluent les réalisations de 2020

Revue sectorielle : les acteurs de l’éducation évaluent les réalisations de 2020

Lomé, 12 jan. (ATOP) –  Les acteurs du secteur de l’éducation ont démarré, le mercredi 12 janvier à Lomé, le bilan des réalisations du Plan sectoriel de l’Education pour le compte de l’année 2020.

L’objectif de cet exercice de trois jours organisé par le Secrétariat permanent (SP) du Plan sectoriel de l’Education (PSE 2020-2030) est de rendre compte de l’exécution des différentes activités du secteur pour l’année 2020. La rencontre permettra aux acteurs des différents ministères impliqués, de faire le bilan des réalisations physiques et financières au sein du secteur en 2020 et de faire un suivi des indicateurs de performance des sous-secteurs. Il s’agira aussi de présenter aux partenaires le bilan de la gestion de la pandémie dans le secteur éducatif et de débattre des thématiques liées aux défis qui minent le secteur de l’éducation.

Outre le bilan des réalisations, les travaux seront aussi consacrés à l’analyse des axes habituels du plan sectoriel, notamment l’accès, l’équité, la qualité et la gouvernance, afin de vérifier au niveau de chaque sous-secteur les efforts déployés et l’évolution des indicateurs durant l’année 2020. Il sera également question d’examiner l’impact de la pandémie sur les indicateurs, en vue d’en tirer les leçons et de formuler des recommandations à l’endroit du gouvernement, des partenaires techniques et financiers, ainsi qu’à la société civile qui soutient le secteur de l’éducation,  pour la poursuite de la mise en œuvre du plan sectoriel.

Pour le ministre des Enseignements primaire, secondaire, technique et de l’Artisanat, Prof. Dodzi Kokoroko la mission d’enseigner et d’éduquer connait des avancées notables, quoique le chantier demeure vaste avec d’énormes défis, tels que bâtir des édifices en nombre suffisant, fournir des ressources humaines compétentes et des curricula adaptés. « L’éducation et l’enseignement sont plus qu’un métier. Ce sont des missions qui consistent à aider chaque personne à reconnaitre ce qu’elle a d’irremplaçable et unique, afin qu’elle grandisse et s’épanouisse pour le bonheur de l’humanité », a fait comprendre le ministre.

Selon la représentante résidente de l’UNICEF, cheffe de file des partenaires techniques et financiers en éducation au Togo, Dr. Aïssatou Ba Sidibé cette revue va du préscolaire jusqu’à l’enseignement supérieur. Elle a indiqué que c’est un exercice de pilotage primordial pour s’assurer que la direction souhaitée par les autorités du pays, à travers la feuille de route gouvernementale et le plan sectoriel de l’éducation, est bien suivie. « Face aux améliorations déjà apportés, aux défis restants, j’émets le souhait que cette première revue du PSE aboutisse à des résolutions qui permettront d’accélérer les progrès. Notre vœu est également que la revue sectorielle de 2021 puisse se tenir cette année, afin de renouer avec nos traditions d’avant la pandémie », a affirmé la cheffe de file des partenaires techniques et financiers en éducation au Togo

Le secrétaire technique permanent du plan sectoriel de l’éducation, Prof. Akakpo-Numado Séna a, pour sa part salué la dynamique observée depuis octobre 2019 dans le secteur de l’éducation, marquée par de nombreuses initiatives, d’innovations et de réformes en vue d’améliorer l’existant et de garantir un accès équitable de tous les Togolais à une éducation de qualité. ATOP/AR/AJA

A lire aussi