Protection de l’environnement : « Eco-jogging » de la JCI Lomé-azur pour rendre propre la plage

Protection de l’environnement : « Eco-jogging » de la JCI Lomé-azur pour rendre propre la plage

Lomé, 23 mai (ATOP) – La Jeune chambre internationale (JCI) Lomé-Azur a organisé, le samedi 21 mai à la plage, en face de l’hôtel de la Paix à Lomé, « Eco-Jogging », une activité sportive, relative à la protection de l’environnement et au maintien de la santé physique. 

Cette initiative a permis aux membres de cette organisation locale, accompagnés de la marraine de cette action environnementale, Dossou D’Almeida Yawa Carmen de la JCI Lomé-Cocotier et des représentants d’autres organisations locales telles que Baguida Potentielle, Tsévié Palme d’Or, Agoè Pioneer, Universitaire Lomé et Lomé Prestige de rendre propre cet espace de la plage identifiée pour l’exécution de ladite activité. Munis de gants et de sachets-poubelles, les membres de la JCI ont débarrassé la plage, des ordures de tout genre, surtout des déchets plastiques pour recyclage.

Pour le président de la JCI Lomé-Azur, Sylvain Sémanu Sroukpè, il s’agit à travers cette activité d’accompagner le gouvernement et surtout les autorités communales ayant en charge de la gestion des plages, de lutter contre la pollution de ces espaces. M. Sroukpè a rappelé que la plage est un espace de loisir où les gens peuvent se détendre ou se divertir. Il a déploré le fait que des gens après avoir passé un bon temps, polluent cette plage en y laissant en retour des déchets. Il a, à cet effet sensibilisé la population sur la nécessité de maintenir l’environnement propre. Il a ordonné à ce que les ordures ramassées et entassées  ne demeurent pas au même endroit pour constituer un dépotoir sauvage mais qu’on fasse appel à la société de recyclage Africa global recycling (AGR) pour les transformer en d’autres produits.

Selon Mme Dossou D’Almeida, la plage est un endroit stratégique parce que tous ceux qui y passent traversent la zone littorale, alors mener une action sur la plage est une façon de montrer que la JCI œuvre pour la protection de l’environnement.

Une partie de Zumba (un mélange de danse et d’entrainement) a marqué la fin des opérations de salubrité.

ATOP/AR/TJ

Digiqole Ad

Article similaire