Ogou/ Mise en place des sociétés coopératives et la mutation des groupements :  des techniciens des PME/PMI et animateurs  des ONG outilles à atakpamé

Ogou/ Mise en place des sociétés coopératives et la mutation des groupements : des techniciens des PME/PMI et animateurs des ONG outilles à atakpamé

Atakpamé, 1er juil. (ATOP) – Une soixantaine de techniciens de PME/PMI et animateurs des ONG  venus des régions Maritime, Plateaux et Kara, participent à un atelier de formation d’appui-accompagnement post création d’entreprise sur la mise en place des sociétés coopératives et la mutation des groupements du 30 juin au 3 juillet à Atakpamé.

Cet atelier, organisé par le Projet d’appui à l’employabilité et à l’insertion des jeunes dans les secteurs porteurs (PAIEJ-SP), est financé par le gouvernement et la Banque africaine de développement (BAD). L’objectif est de renforcer les capacités des participants pour l’accompagnement post création d’entreprise  dans la création, l’immatriculation et la gestion des  Sociétés Coopératives Simplifiées (SCOOPS). Il s’agit de les outiller à la démarche conduisant à la constitution des SCOOPS selon le nouvel acte uniforme de l’OHADA et de  les former à l’utilisation des outils de gestion entrepreneuriale,  des coopératives au plan administratif, organisationnel et financier.

Ces outils permettront d’accompagner efficacement  ces nouvelles structures que sont les Sociétés Coopératives avec Conseil d’Administration (SCOOP-CA) en tant qu’entreprises agricoles rentables, capables de rendre des services à leurs membres.

Au cours des travaux, les participants seront formés sur le suivi, l’appui accompagnement et sue les mesures de performances des coopératives en tant qu’entreprises agricoles. Ils seront éclairés sur divers modules notamment les types et principes coopératifs ; présentation des dispositifs de l’acte uniforme de l’OHADA au droit des sociétés ; les documents constitutifs des sociétés coopératives et  la gestion administrative d’une coopérative.

Le directeur régional par intérim de la planification, du développement et de l’aménagement du territoire des Plateaux, Alli Essossinam a indiqué qu’il n’est plus à démontrer qu’une économie qui se veut résiliente, compétitive, créatrice de valeur et d’emplois décents et massifs, doit forcément passer par l’ajout de la valeur à ses matières premières. Pour lui, ceci passe par la promotion de l’entreprenariat et le dynamisme des chaînes de valeurs et le développement des clusters. Il a remercié tous les acteurs impliqués pour avoir accepté partager leurs expertises avec les participants.

L’expert secteur privée PAIEJ- SP, Kluvi Komlan a fait savoir que ce projet accompagne à ce jour, 36.000 bénéficiaires dont 34.000 sont membres de groupements et se retrouvent dans 2.300 groupements. ATOP/MK/DHK

A lire aussi