Lutte contre la covid 19 et le changement climatique dans l’espace UEMOA : l’AFD signe deux conventions de crédit avec la BOAD

Lutte contre la covid 19 et le changement climatique dans l’espace UEMOA : l’AFD signe deux conventions de crédit avec la BOAD

Lomé, 7 juillet (ATOP) – L’Agence Française et de Développement (AFD) et la Banque Ouest Africaine de Développement (BOAD) a procédé, le 7 juillet à la signature de deux conventions de crédit d’un montant global de 175 millions d’euros soit 114,8 milliards de Francs CFA dans le cadre de la riposte face à la COVID-19) et de la finance climat.

La première d’un montant de 100 millions d’euros (65,5 milliards de FCFA), permettra à la BOAD de contribuer au financement des plans de riposte à la COVID-19 et de financer des investissements de relance économique  des opérateurs du secteur privé de l’UEMOA. Le second d’un montant de 75 millions d’euros (49,20 milliards de FCFA) servira au financement de projets qui entrent dans le cadre de la lutte contre le changement climatique dans l’espace  UEMOA.

Ce financement de l’AFD contribuera à la stratégie de la BOAD au bénéfice des Etats membres et opérateurs économiques de l’UEMOA dans une optique de relance économique durable suite à la pandémie de la COVID-19. Il s’agit aussi de contribuer à lutter efficacement contre le changement climatique dans l’espace communautaire.

Les documents régissant les deux conventions ont été signés par le directeur de l’AFD, François Jacquier-Pélissier et le président de la BOAD, Christian Adovelande.

Le président de la BOAD Christian Adovelande a exprimé ces remerciements à l’AFD pour ses appuis multiformes dans la lutte contre la COVID-19 et le changement climatique. Le président a rappelé que la coopération entre AFD et BOAD s’est concrétisée par la mise en place depuis 1981, de 7 lignes de crédits d’un montant total de 430,8 millions d’euros soit 282.6 milliards au titre de prêts et 5,4 millions d’euros soit 3,6 milliards de FCFA au titre des concours non remboursables. M. Adovelande a assuré que la BOAD mettra en œuvre les deux conventions dans le strict respect des dispositions contractuelles y afférentes.

Le directeur de l’AFD, François Jacquier-Pélissier a indiqué que l’AFD est un établissement public qui finance, accompagne et accélère les transitions vers un monde plus juste et durable. Selon lui, ces conventions s’inscrivent dans l’initiative française qui s’appelle « COVID-19 santé en commun», une initiative du président de la république française à l’endroit des pays africains et qui se décline en don (150 millions d’euros) et 1 milliard d’euro sous forme de prêt. Cette initiative, selon lui, vise à renforcer le partenariat autour d’un objectif commun qu’est l’édification d’un monde meilleur et permettra à la BOAD de financer des projets d’atténuation ou d’adaptation au changement climatique.

ATOP/SED/TF

A lire aussi