Le Togo a signé deux conventions du projet « PDES »  et « KR » avec le Japon

Le Togo a signé deux conventions du projet « PDES » et « KR » avec le Japon

Lomé, 17 sept. (ATOP) – L’ambassadeur du Japon au Togo, Kuramitsu Hideaki a signé, ce jeudi 16 septembre à Lomé, deux conventions sur le Projet de développement économique et social (PDES) 2021 et celui de Kennedy Round (KR) 2021 avec respectivement le ministre en charge de la Santé, Pr. Moustafa Mijiyawa et son collègue chargé de l’Agriculture, Lekpa Gbegbeni.

A travers la signature de ces deux conventions, le Japon poursuit deux objectifs. Il s’agit, d’une part, d’appuyer le Togo à affronter la propagation de la COVID-19 et, d’autre part, de renforcer les capacités du système sanitaire et médical du pays.

Le PDES  est un projet à travers lequel le Japon fait don de plus de 500 millions de FCFA pour accompagner le Togo dans la lutte qu’il mène contre la pandémie à la COVID-19. Il va permettre au pays d’acquérir des matériels médicotechniques indispensables aussi bien au diagnostic qu’à la prise en charge des patients. Le Japon octroiera des équipements tels que la radiographie mobile, l’échographie portable à ultrasons et des ambulances pour les soins médicaux de qualité au Centre Hospitalier et Universitaire Campus de Lomé.

L’aide alimentaire du Japon dénommée « KR », est un projet des Nations Unies initié en 1968 visant à développer les relations de coopération entre les pays développés et les pays en voie de développement. Cette assistance s’inscrit dans le cadre d’une coopération financière non-remboursable qui permet aux pays en voie de développement concernés par le projet d’acquérir des vivres (riz et blé) au profit des couches vulnérables de leurs populations. Dans ce cadre le Togo vient de bénéficier d’une enveloppe  financière de 400 millions de Yens, soit environ 2,03 milliards de F CFA. Cette aide consistera à fournir près de 4 mille 800 tonnes de riz d’origine japonaise et américaine au Togo. Cette assistance d’une part, va directement aux populations togolaises touchées par le déficit alimentaire, à travers le marché local à prix abordable. D’autre part, elle contribuera à la constitution des fonds de contrepartie à partir de la vente du riz, qui permettra de financer divers projets de développement socio-économiques, notamment dans les domaines de l’agriculture et de l’éducation.

L’ambassadeur du Japon a dit compter sur la collaboration de toutes les parties concernées afin que ces dons parviennent le plus rapidement aux populations.

Il a déclaré que les accords de coopération qu’il vient de signer prouvent une fois encore, l’engagement de son pays à accompagner le Togo dans ses efforts pour l’amélioration des conditions de vie des Togolais.

Pr Mijiyawa a affirmé que ce geste du Japon vient à point nommé à un moment où le Togo connait depuis 2 mois une augmentation du nombre de cas et de décès liés au COVID-19 et ayant conduit le gouvernement à prendre des mesures opérationnelles et juridiques pour endiguer cette pandémie. Pour lui, ce don s’ajoute à la longue liste des appuis que le Japon a apporté au Togo dans le secteur de la santé, aussi bien en matière de formation en ressources humaines qu’en matière d’équipements, notamment à travers la JICA. « Nos remerciement et notre gratitude à l’endroit du Japon trouveront leur pleine expression dans l’utilisation rationnelle et efficiente que nous ferons de ce don pour le bien-être des populations togolaises », a-t-il ajouté.

M.Gbegbeni s’est réjoui de la poursuite de cette aide alimentaire, car elle répond, selon lui, au renforcement de la sécurité alimentaire, à l’amélioration des conditions de vie des populations les plus vulnérables et à l’amélioration de l’équilibre nutritionnel. Il a rassuré l’ambassadeur que les fonds de contrepartie issus de la vente des produits serviront comme convenu à poursuivre la réalisation des projets socio-économiques de développement pour le bien-être des populations togolaises. « Au-delà de la mobilisation des vivres au profit des populations togolaises, les projets « KR » ont permis de constituer des fonds de contrepartie, dont une partie finance actuellement le projet d’appui au développement des zones d’aménagement agricole planifié (ZAAP) au Togo », a-t-il indiqué.

La rencontre a été marquée par une remise symbolique de don de riz du « KR » 2019.  ATOP/DA/KYA

A lire aussi