La phase II du projet « ma santé, mon école : un enjeu collectif » lancé

La phase II du projet « ma santé, mon école : un enjeu collectif » lancé

Lomé, 22 sept. (ATOP) – La Chaîne de l’espoir a lancé le jeudi 22 septembre à Lomé, la phase II de son projet « Ma santé, mon école : un enjeu collectif ».

Ce projet co-financé par la Chaîne de l’espoir et l’Agence française de développement pour une durée de 3 ans, est mené dans 16 établissements scolaires, publics primaires et secondaires de Lomé.  Il est axé sur cinq principaux axes. Il s’agit de développer les compétences de vie courante de la communauté scolaire ; appuyer le bon déroulement de la scolarité d’enfants vulnérables ; prévenir, détecter et prendre en charge les troubles de l’apprentissage ; soutenir l’intégration de la santé scolaire dans les projets d’établissement et mener des actions de plaidoyer pour un développement scolaire protecteur et épanouissant.

Les partenaires du projet sont Jeunesse et avenir Togo, Wash volunteers et l’association Nyagbé. Ces associations travaillent de concert avec la Chaîne de l’espoir sur le présent projet pour permettre aux élèves d’appréhender les problématiques de santé de manière active et transversale. Ces actions participent à la libération de la parole et la créativité des élèves tout en élevant leur conscience citoyenne.

La cérémonie de lancement a été présidée par le directeur de cabinet du ministre des Enseignements Primaire, Secondaire, Technique et de l’Artisanat, Dr. Nabédé Pyabalo. Celui-ci a salué le travail que fait la Chaîne de l’espoir et l’agence française de développement en matière de santé et d’éducation des enfants au Togo. Il a relevé les résultats significatifs obtenus durant la première phase du projet, qui sont, entre autres, les bons comportements, les bonnes pratiques en matière de règles d’hygiène à l’école et la bonne gouvernance scolaire. Le directeur de cabinet a indiqué que les actions menées dans le cadre de ce projet sont le témoignage de la volonté de la Chaîne de l’espoir d’asseoir la santé et le bien-être au sein des différentes communautés et surtout des enfants.

Le chef de mission Togo-Bénin de la Chaîne de l’espoir, Espoir Komivi Datchidi a déclaré que c’est sur la base des résultats significatifs de la phase I que cette seconde phase a été initiée et lancée. Il a jugé cette seconde phase ambitieuse, parce qu’en dehors des axes de la phase I, cette phase intègre deux autres thématiques notamment l’addiction aux substances psychoactives et la prévention des accidents domestiques.

La Chaîne de l’espoir est une ONG internationale fondée en 1994. Elle a pour vocation de renforcer les systèmes de santé pour donner à chacun et en particulier aux enfants, les mêmes chances de survie et de développement.

ATOP/KYA/OAF

Digiqole Ad

Article similaire