La 4eme session budgétaire de Kozah 1 ouverte

Kara, 14 déc. (ATOP) – Les travaux de la 4ème session budgétaire de la commune Kozah I, consacrés à l’étude et l’adoption des budgets primitifs, exercice 2022, et de la Régie municipale des marchés de la Kara ont été ouverts le lundi 13 décembre à Kara.

Cette rencontre de 15 jours permettra aux conseillers municipaux de cette commune d’analyser et d’adopter des différents projets de budgets primitifs, gestion 2022. C’est également l’occasion pour eux d’échanger avec les principaux acteurs de développement de la commune sur les dispositifs efficients de mobilisation des ressources afin de rendre effectif le budget.

Le budget primitif de la commune Kozah I, au titre de l’année 2022, soumis à l’étude et à l’adoption, s’équilibre en recettes et en dépenses à la somme de 420.648.229F CFA, soit une augmentation de 21,38%par rapport au budget de l’année 2021. 79,83% de ce budget, soit un montant de 335.000.000F CFA sera consacré au fonctionnement et 84.841.147F CFA soit 20,17% sera dédié à l’investissement.

Quant au budget primitif de la Régie municipale des marchés de Kara, il s’équilibre en recettes et en dépenses à la somme de 60.666.000F CFA dont un montant de 48.442.514 F CFA, soit 79,85% est prévu pour le fonctionnement et 20,15% des prévisions,  soit un montant de 12 223 486F CFA sera consacré à l’investissement.

A l’occasion, le directeur régional de la Planification du Développement et de la Coopération de la Kara, Hassim Maliawaï a, au nom du préfet de la Kozah, félicité les élus locaux  pour la tenue dans le délai, de cette session qui s’inscrit dans le cadre de la loi N° 2019-006 relative à la décentralisation et aux libertés locales au Togo. Il a convié tous les acteurs de développement à tout mettre en œuvre en vue de mobiliser les ressources indispensables au fonctionnement,  à l’équipement de la mairie et  à dégager la part de l’investissement pour satisfaire les énormes besoins socio-économiques de la population.

Le maire de Kozah I, Pidabi Paoubadi a rappelé que grâce au soutien du gouvernement à travers le Fonds d’appui aux collectivités territoriale (FACT) de 2020 à 2021 qui se chiffre à environ 45.000.000F CFA, le conseil municipal a mené un certain nombre de projets au profit de la population dans les quatre cantons de la commune, notamment   l’extension d’électricité, la construction de sanitaires et le renforcement des infrastructures marchandes. « Les budgets ne sont que des chiffres, il faut qu’on se mette au travail pour lever les fonds et permettre à la commune de disposer des ressources financières nécessaires à la mise en œuvre des actions de développement au profit de la population », a-t-il dit.

ATOP/AEM/BA

A lire aussi