Kozah/ passation de commandement : le lieutenant-colonel Halawi Bidenam prend les commandes du centre national d’instruction

Kozah/ passation de commandement : le lieutenant-colonel Halawi Bidenam prend les commandes du centre national d’instruction

Kara, 20 mai (ATOP) – Le lieutenant-colonel Halawi Birénam a pris le jeudi 19 mai au camp Général Améyi, les rênes des nouvelles charges du Centre National d’Instruction des Forces Armées Togolaise (CNI) de Kara en remplacement du Colonel Gnamkoulamba Bayassim Maounta, appelé à d’autres fonctions. C’était au cours d’une cérémonie de passation de commandement présidée, par le chef d’Etat-major de l’Armée de Terre, Col. Kolemagah Kassawa,  en présence des officiers généraux, et supérieurs et militaires de rang, ainsi que des autorités politiques et administratives au-devant desquelles, le préfet de la Kozah, Col. Bakali Hèmou Badibawu.

Cette cérémonie de passation a été marquée par le passage en revue des troupes par les deux officiers supérieurs, entrant et sortant, le passage du témoin de la garde du drapeau au nouveau commandant, la signature du procès-verbal et la remise la fiche de commandement du CNI, à l’entrant.

Le chef d’Etat-major de l’Armée de Terre, Col. Kolemagah Kassawa a d’abord témoigné sa gratitude au Chef de l’Etat, Chef suprême des armées pour les efforts inlassables et les moyens qu’il ne cesse de mettre à la disposition du centre et son souci permanent en la matière de la qualité dans l’instruction et la formation des forces armées togolaises. Il a félicité le commandant centre sortant pour les objectifs qu’il a su réaliser à la tête de cette institution. Le chef des armées de Terre a invité le nouveau commandant centre à ne pas trahir la décision et la confiance du Chef supérieur des Armées, à innover en faisant mieux et surtout à être à l’écoute et à s’occuper du bien-être des hommes et des femmes qu’il commande. « Évites le tape à l’œil dans la préparation des hommes pour la guerre, les FAT comptent sur vous pour préparer les hommes et femmes valides, honnêtes, performants et suffisamment motivés pour défendre la patrie au péril de leurs vies », a martelé le Col. Kolemagah. A l’endroit des troupes, il a exhorté les officiers, sous-officiers et militaires de rang du CNI à reconnaître désormais pour chef, le lieutenant-colonel Halawi Birénam et lui obéir en tout ce qu’il leur commandera pour le bien du service, l’exécution des règlements militaires, l’observation des lois et le succès des armes du Togo.

Le sortant, Col. Gnamkoulamba Bayassim Maounta a témoigné sa reconnaissance à la hiérarchie des FAT pour son soutien et conseils qui ont permis de fournir aux recrues pensionnées dudit centre, une formation de qualité. Il a félicité et encouragé ses collaborateurs pour leur contribution à la réalisation des objectifs pédagogiques et opérationnels du centre durant son commandement. Le colonel Gnamkoulamba a invité le chef de corps entrant à continuer à améliorer le rendement du centre afin de répondre aux attentes du haut commandement des FAT.

Le nouvel impétrant du centre, lieutenant-colonel Halawi Birénam a remercié les autorités hiérarchiques pour la confiance en lui confiant le commandement du CNI. Il a rassuré le haut commandement des FAT de la détermination du CNI des FAT à continuer à améliorer davantage, la qualité d’instruction dispensée aux stagiaires et recrues afin de les préparer, non seulement à assumer leurs nouvelles fonctions et responsabilités avec rigueur et professionnalisme, mais également, à faire face aux nouvelles formes de menaces mettant à l’épreuve, l’efficacité des armées depuis quelques années. Il a invité l’ensemble des collaborateurs à maintenir la rigueur et à faire preuve d’une grande abnégation dans leur mission pour une meilleure défense du pays.

Né le 22 janvier 1972 à Kara, le lieutenant-colonel Halawi Birénam a suivi sa formation à l’EFOFAT au Togo et plusieurs autres hors du pays.  Aujourd’hui, il est nanti d’un diplôme d’Etat-major et d’un brevet d’Etudes Supérieures de Défense à l’« Ecole de Guerre » en Côte d’Ivoire. Le lieutenant-colonel Halawi a occupé plusieurs responsabilités dont le commandant de compagnie au régiment commando de la garde présidentielle de 2003 à 2012. Il est marié et père de famille. ATOP/AEM/TAL 

Digiqole Ad

Article similaire