Kozah : lancement des travaux de bitumage de la rue SOS village d’enfants-collège Chaminade à kara

Kozah : lancement des travaux de bitumage de la rue SOS village d’enfants-collège Chaminade à kara

Kara, 14 août (ATOP) – La ministre de la Ville, de l’Urbanisme, de l’Habitat et de Salubrité publique, Mme Koko Ayéva a lancé, le jeudi 13 août, les travaux prioritaires d’aménagement, d’assainissement et de bitumage de la rue SOS village d’Enfants-Collège Chaminade, longue de 3,2 km dans la ville de Kara.

Plusieurs autorités parmi lesquelles le préfet de la Kozah, Col Bakali Hèmou Badibawu, les chefs traditionnels, les représentants de la cellule présidentielle de l’exécution et du suivi des projets et ceux de l’agence nationale de l’assainissement et de salubrité publique ont pris part à la cérémonie de lancement officiel. Il y avait aussi les chefs de services, les membres du comité de pilotage du « Projet d’Infrastructures et de Développement Urbain (PIDU)» ainsi que des groupements d’entreprises d’exécution des travaux.

Cette activité s’inscrit dans le « Projet d’Infrastructures et de Développement Urbain (PIDU)» initié par le gouvernement avec l’appui financier du groupe de la Banque Mondiale à travers un crédit de l’Association  Internationale  de Développement (IDA). La cérémonie de lancement a pour objectif d’informer les plus hautes autorités et l’ensemble des parties prenantes au PIDU de la région de la Kara du démarrage effectif des travaux de voirie et autres infrastructures urbaines dans la ville de Kara. Il s’agit également de rappeler au bureau de surveillance et de contrôle, son rôle de veille et de suivi et aux entreprises de réalisation des infrastructures les obligations contractuelles.

Dans la ville de Kara, il est prévu d’aménager, d’assainir et de bitumer la rue reliant le village d’Enfants SOS au collège Chaminade, en passant par le centre hospitalier régional (CHR) de Tomdè et de réaliser des travaux connexes.

Le coût de ces travaux s’élève à 2.746.138.597 francs CFA alors que les travaux connexes estimés à 100.000.000 francs CFA portent essentiellement sur deux sites, notamment le lycée Kara II et le quartier Kakou.

Au lycée Kara II, il est question de la construction d’une clôture, d’un bloc sanitaire, d’un coin de restauration et de la pose des lampadaires solaires. Au niveau du quartier Kakou, il s’agit de clôturer le marché. Les travaux sont subdivisés en deux lots qui seront exécutés par différents groupes d’entreprises. 

Le Lot no I qui va du collège Chaminade au CHR Tomdè sera réalisé par le groupement d’entreprises NECBAPS/EEBTP et le lot No 2 qui va du CHR Tomdè au village d’Enfants SOS est confié au groupement d’entreprises EEBTP/EGK. Les travaux seront exécutés dans un délai de 12 mois sous la supervision du groupement de bureau de contrôle AGET-BTPGIC.

Le ministre de la Ville, de l’Urbanisme, de l’Habitat et de la Salubrité publique, Koko Ayeva a relevé que les activités du PIDU s’inscrivent parfaitement dans le Plan national de développement (PND) et vont contribuer à la réalisation du double objectif d’élimination de l’extrême pauvreté et du partage de la prospérité nationale. Elle a souligné que les statistiques nationales indiquent que plus de 60% de la population urbaine du Togo vit dans des quartiers où les infrastructures précaires d’eau potable et d’assainissement font objet d’attention soutenue des autorités du pays.

Mme Ayéva a exprimé sa gratitude au chef de l’Etat pour sa vision innovante et son engagement personnel dans la mise en œuvre du PIDU, et salué l’implication des différents acteurs au côté du gouvernement afin de l’aider à relever les défis d’infrastructures urbaines, d’efficacité des municipalités et de la durabilité des actions pour garantir un développement durable. Elle a invité les populations riveraines de cette voie, au strict respect des mesures de sécuritaires pendant l’exécution des travaux et surtout les mesures barrières édictées par le gouvernement contre la propagation de la COVID-19.

Le préfet de la Kozah, Col. Bakali Hèmou Badibawu et le maire de la commune Kozah I, Pidabi Pawoubadi ont renouvelé leur gratitude au chef de l’Etat pour sa sollicitude permanente dans la recherche des solutions idoines pour l’amélioration des conditions de vie des populations. Col. Bakali  a exprimé sa gratitude au groupe de la Banque Mondiale pour son appui dans la mise en œuvre du PIDU et émis le vœu que les entreprises et le bureau de contrôle fassent preuve de responsabilité pour un travail de qualité dans le respect de leur cahier de charges et surtout dans le délai.

La présentation technique des travaux, le dévoilement des panneaux d’identité de chantier des deux lots, le premier coup de pioche et la visite du chantier ont meublé également la cérémonie de lancement.

Le PIDU vise à améliorer l’accès à des infrastructures et services de base urbains dans les quartiers mal desservis de trois villes sélectionnées à savoir Lomé, Kara et Dapaong par la construction des routes urbaines et espaces publics, l’éclairage public et l’aménagement du paysage urbain, l’adduction en eau potable, la réhabilitation de réseaux de drainage et de gestion des eaux pluviales. Il va aussi renforcer les capacités des acteurs impliqués dans la planification et la gestion du développement urbain de sept villes : Lomé, Tsévié, Kpalimé, Atakpamé, Sokodé, Kara et Dapaong.  ATOP/BAK/TD                                                                                            

A lire aussi