Doufelgou : quinze jeunes artisans formés en énergie solaire photovoltaïque

Niamtougou, 20 juin (ATOP) – Quinze jeunes artisans ont été formés, du 14 au 17 juin à Niamtougou, sur les techniques de production de l’énergie solaire photovoltaïque au cours d’atelier.

Axé sur le thème «Intégration à l’énergie solaire photovoltaïque, conception, installation et maintenance des systèmes photovoltaïques autonomes », cet atelier a été organisé par Urbis Foundation Togo, intervenant dans l’environnement et la solidarité internationale, avec l’appui technique et financier de la Fondation Hanns Seidel (FHS). Il entre dans la mise en œuvre du projet « Formation des maîtres électriciens et électroniciens en énergie solaire photovoltaïque ». L’objectif est de contribuer à la promotion de l’énergie durable au sein des communautés à la base.

A travers cette formation, Urbis Foundation Togo compte offrir à ces jeunes, des perspectives durables et mettre en place des points focaux pour constituer un réseau à l’échelle nationale de points focaux en énergie solaire photovoltaïque.

Les participants ont été outillés sur plusieurs modules à savoir : les composantes et fonction d’une centrale solaire photovoltaïque, le dimensionnement d’une centrale solaire photovoltaïque et son installation automatique, ainsi que l’entretien et la maintenance d’un système solaire photovoltaïque.

Le préfet de Doufelgou, Zato Kourah a salué cette initiative de l’ONG Urbis Foundation Togo qui vient accroître davantage le développement à la base en matière d’électrification. Il a convié les participants à appliquer les acquis de la formation afin que chaque ménage puisse avoir une source d’éclairage.

Le directeur général de Urbis Foundation Togo, Ouronile Adam Daouda, a indiqué que cette formation fait suite à un constat selon lequel, depuis l’avènement de l’énergie solaire, tous les électriciens et électroniciens se sont lancés pèle mêle dans l’installation de ce système, sans aucune compétence et connaissance en la matière. « Des installations un peu partout sont restées inactives, d’où la solution de renforcer les compétences de ces acteurs afin qu’ils puissent donner des produits de qualité aux demandeurs », a précisé M. Ouronile. Il a souligné que ce projet appuie la politique du gouvernement, celle de doter tous les ménages de l’électricité d’ici 2030, en conformité avec le programme d’électrification du Togo lancé en 2018. M. Ouronile a fait savoir que « le but de la formation est aussi de lutter contre le chômage des jeunes qui constitue une source d’insécurité. Lorsque les jeunes trouvent de l’emploi, ils ne sont plus tentés d’être corrompu par ce que nous appelons les ennemis de la nation ».

La porte-parole des bénéficiaires, Bayoumdi Gnati-kouma a exprimé ses remerciements aux promoteurs et aux formateurs pour les efforts fournis afin de leur offrir de nouvelles techniques en matière de production d’énergie, leur permettant de sortir progressivement de la pauvreté.

ATOP/SG/BA

Digiqole Ad

Article similaire