Des leaders communautaires de lavié s’engagent à lutter contre les violences sexistes

Des leaders communautaires de lavié s’engagent à lutter contre les violences sexistes

Kpalimé, 16 sept. (ATOP) – Les leaders d’opinion et chefs traditionnels de Lavié se sont engagés, le mercredi 14 septembre à Kpalimé, à lutter contre les violences sexistes et les violations des droits sexuels et reproductifs des adolescentes.

Cette rencontre est à l’actif des ONG Women in Law and Developpment in Africa, section Afrique de l’ouest (WILDAF AO) et l’Association togolaise pour le bien-être familial (ATBEF). Elle fait partie de la mise en œuvre du projet « Prévenir les violences sexistes et les violations des droits sexuels et reproductifs des adolescents pour réduire les grossesses précoces au Togo ».

Le projet est financé par le Centre de recherches pour le développement international (CRDI). L’objectif est de concrétiser l’engagement des communautés pour la mise en œuvre du processus local de prévention des violences et violations des droits sexuels et reproductifs des adolescents. Il s’agit de restituer les conclusions du plaidoyer communautaire de juin 2022 aux participants afin de les amener à œuvrer pour réduire les grossesses des adolescentes.

Les engagements pris, contiennent des dispositifs locaux de lutte contre les violences basées sur le genre. Il s’agit des mesures punitives, d’accompagnement et de dissuasion dans le milieu. Ces dispositifs sont affichés dans le village afin de sensibiliser les jeunes et adolescents à abandonner l’usage des stupéfiants, le viol et tout comportement susceptible de causer des violences de toute sorte.

Le représentant de l’ATBEF et de WILDAF AO, Edem Dzotsi a encouragé les participants à continuer les actions du projet au sein des comités des adultes et des jeunes installés. Il a salué l’engagement des autorités administratives et traditionnelles dans la mise en œuvre du projet et recommandé une synergie d’actions pour sa réussite.

Ces engagements consistent à la défense des droits des adolescents et jeunes, à leur protection en étant des portes flambeaux de la prévention des Violences Basées sur le Genre.

ATOP/AYH/DHK

Digiqole Ad

Article similaire