Des études sur des chaines de valeurs et l’impact la covid-19 sur le secteur des services financiers  au Togo validées

Des études sur des chaines de valeurs et l’impact la covid-19 sur le secteur des services financiers au Togo validées

Lomé, 30 juin (ATOP) – Le ministère du Commerce, de l’Industrie et de la Consommation locale a organisé en collaboration avec la Commission des Nations Unies pour l’Afrique (CEA), un atelier de validation des études sur les chaînes de valeur régionales dans les services financiers et l’impact de la Covid-19 sur les services financiers au Togo, les 29 et 30 juin à Lomé.

Ces études font suite au lancement du projet « Commerce des services en Afrique » conjointement exécuté par la Conférence des Nations unies pour le commerce et le développement (CNUCED) et la CEA. Elles visent à contribuer à la diversification de l’économie à travers la promotion du commerce des services, favoriser l’inclusion financière ; évaluer et analyser les chaînes de valeur régionales des services. La validation des études permettra aux pays bénéficiaires d’exploiter les opportunités du commerce des services grâce à une meilleure intégration des chaînes de valeurs régionales, de renforcer les liens locaux et régionaux et de réduire les fuites hors de l’économie.

Dans le cadre de l’exécution de ce projet, 7 pays dont le Togo ont été sélectionnés pour être des pays pilotes dans plusieurs secteurs identifiés dont les services financiers pour le Togo. A cet effet, un consultant national a été recruté et ses travaux ont permis d’élaborer le rapport provisoire sur les chaînes de valeurs dans le secteur des services financiers.

La réalisation de ce projet permettra au Togo d’identifier et de quantifier les chaines régionales auxquelles participe le secteur financier. Elle permettra également, entre autres, au pays de mesurer la valeur ajoutée domestique étrangère au secteur financier et aussi de mesurer les liens en amont et en aval et de déterminer comment ils pourraient être renforcés.

Le présent atelier de validation donne l’occasion aux participants de parcourir le travail du consultant qui a porté sur la contribution des services aux chaînes de valeur, l’analyse des chaînes de valeur et celle des impacts de la Covid-19 sur les services financiers au Togo.

Le représentant du ministre en charge du Commerce, M. Koffi Vinyo Mensah a déclaré que les services financiers sont de puissants générateurs d’emplois et sont essentiels pour favoriser l’inclusion en termes de renforcement des capacités et des opportunités pour des groupes vulnérables en particulier, celui des femmes et des jeunes.  Il a, au nom du gouvernement togolais, remercié la CEA et les différents partenaires techniques et financiers pour leur appui multiforme dans la tenue de cet atelier.

La représentante du coordonnateur résident du système des Nations Unies au Togo, Mme Bibata Dille a félicité le Togo pour l’amélioration du climat des affaires et le développement du numérique qui mettent le pays dans un positionnement favorable pour la réalisation de ce projet. Elle a ajouté que pour ce faire, le pays doit relever des défis liés au choc de la pandémie.  Mme Bibata Dille a invité les participants à un travail bien fait afin que le document validé, éclaire les décisions des politiques en matière des chaînes de valeurs dans les services financiers.

ATOP/KYA/OAF

A lire aussi