Des agents de pré collecte des déchets ménagers vaccines contre le tétanos

Dapaong, 10 déc. (ATOP) – 300 agents de pré collecte des déchets ménagers issus des Groupes d’Assainissement  de Quartiers (GAQ) de la ville de Dapaong ont été vaccinés contre le tétanos, le mercredi 9 décembre.

Cette opération de vaccination est à l’actif de la commune Tône 1 et se situe dans la cadre du « Projet d’Appui à la Gouvernance de la ville de Dapaong pour une meilleure Gestion de l’Eau et de l’Assainissement sur son territoire (A2GEA) ». Elle est financée par les partenaires en développement tels que la Ville d’Issy-les-Moulineaux, le Comité de Jumelages et l’Association internationale des Maires francophones.

La vaccination, assurée par le cabinet de santé « LAFIA », vient concrétiser la fin du projet A2GEA. Elle concerne des agents de 20 GAQ, soit 18 provenant des CDQ et deux des marchés de Dapaong et de Dapankpergou. Son intérêt est de protéger les agents contre le tétanos du fait qu’ils sont en contact direct avec les ordures. Malgré que le projet ait pris fin, les activités d’hygiène et d’assainissement vont toujours continuer pour rendre la ville plus attrayante.

Le projet qui avait débuté en 2015 a pour objectif de permettre à la municipalité de Dapaong d’améliorer l’accès à l’assainissement de base et de promouvoir l’hygiène.

Le maire de Tone 1, Yampoadeb Gountante, a indiqué que comme ces agents s’occupent des ordures, donc il était normal de les faire vacciner pour les prémunir contre le tétanos.  Il a précisé  que  l’absence totale de gestion des déchets solides occasionne la pollution des ressources en eau, puisque la ville de Dapaong est située en amont du barrage de  Dalowak  qui approvisionne la population en eau potable.

Le projet A2GEA intègre le  renforcement des capacités des acteurs locaux de la commune de Dapaong en matière de gouvernance locale et de collecte des déchets, la réorganisation des services techniques tels que la création et l’équipement d’un service dédié à l’hygiène. L’information, l’éducation, la sensibilisation et la communication autour des pratiques d’hygiène, puis l’analyse, la capitalisation et la diffusion des bonnes pratiques et la sensibilisation sur le coronavirus sont également des activités dudit projet.

ATOP/BBG/FD

A lire aussi