Des acteurs locaux de la région centrale outillés sur les opérations de fin d’exercice

Sokodé, 21 janv. (ATOP) – La société Phaaron Group-Interact for Development a organisé les 20 et 21 janvier à la mairie de Tchaoudjo 1, un atelier de formation sur les Opérations de fin d’exercice (OFE) des collectivités territoriales.

Cet atelier a regroupé les maires de la région Centrale,  les secrétaires  généraux et les responsables des services financiers de la commune. Les membres des exécutifs et les receveurs municipaux des communes ont également pris part à la rencontre qui se situe dans le cadre des appuis techniques de cette société aux collectivités territoriales conformément à son portefeuille d’activités « Local Development Consulting (LDC) ».

L’objectif de l’atelier  est de renforcer les capacités des responsables des services financiers de la commune sur la gestion financière des collectivités territoriales.

Au cours de la formation, les participants ont suivi des communications sur la bonne connaissance des opérations de rattachement ; la bonne connaissance des opérations d’ordre  et la bonne connaissance  du processus de détermination du résultat de fin d’exercice et de son affectation.

A l’ouverture des travaux, le 1er adjoint au maire de la commune de Tchaoudjo1, Agrégnan Yérima a relevé que les acteurs des nouvelles communes ont besoin d’être outillés et formés pour une bonne décentralisation. «  Cet atelier vient à point nommé renforcer les capacités des acteurs sur les règles et principes des OFE », a-t-il dit. Il a convié les participants à des échanges fructueux pour permettre à chacun de bien exercer sa mission pour le développement de sa commune.

Pour le 1er responsable de la société Phaaron Group-Interact for Development, Joël Adjibodin, les opérations de clôture d’exercice constituent un élément essentiel pour la fiabilité des comptes des collectivités. M. Adjibodin a affirmé que la bonne tenue de la comptabilité des collectivités territoriales dépend de la bonne connaissance des règles et principes budgétaires et comptables ainsi que de leur bonne application par les acteurs impliqués. Elle est aussi tributaire d’une collaboration franche et sincère entre les différentes parties prenantes. « C’est pourquoi, il est donc indispensable que les acteurs chargés de l’élaboration du vote et de l’exécution des budgets locaux soient outillés aux règles et principes sur la gestion financière des collectivités territoriales  contenus dans le régime financier »,  a-t-il dit.

« Cet atelier m’a permis de mieux connaitre et maitriser comment affecter les résultats de fin d’exercice », a confié Mme Awadé Pirisouwè, comptable à la commune de Tchaoudjo 1.

L’opération de fin d’exercice permet aux collectivités locales de clôturer leur exercice budgétaire dans les conditions requises d’une gestion rigoureuse de finances locales.

ATOP/FA/TD

A lire aussi