Dapaong, 19 nov. (ATOP) – Le Plan Sectoriel de l’Education (PSE) au Togo 2020-2030 a été présenté aux différents acteurs du système éducatif de la région des Savanes au cours d’un atelier tenu le mardi 17 novembre à Dapaong.  Organisé par le Secrétariat Technique Permanent du Plan Sectoriel de l’Education (STP/PSE), ce rendez-vous de partage s’inscrit dans le cadre de la dissémination nationale du nouveau Plan Sectoriel de l’Education 2020-2030. L’objectif est de permettre au public de s’approprier les grands axes de la politique éducative nationale et de lui donner toutes les chances d’atteinte de ses objectifs. Il s’agit  spécifiquement d’imprimer le document du PSE en 600 exemplaires, de procéder à la dissémination  de son contenu, de donner des exemplaires aux principaux acteurs et d’installer les comités régionaux de coordination et de suivi des activités conformément aux dispositions du décret 2012-007/PR du 07 mars 2012.   Le document de la politique sectorielle est subdivisé en  cinq chapitres portant  sur un rappel des éléments du diagnostic sectoriel, les stratégies sectorielles,  le financement et la mobilisation des ressources, le coût de la mise en œuvre du Plan sectoriel, les prévisions de financement des partenaires. Il a évoque la question de  redevabilité aux niveaux local et national de même que la recherche des fonds additionnels pour assurer la mise en œuvre de la Politique sectorielle. Ce document prend également en compte des questions relatives au pilotage, à la coordination, au suivi et à l’évaluation de la mise en œuvre des problèmes posés.    Le Secrétariat Technique Permanent du Plan Sectoriel de l’Education, Pr. Sena Yawo Akakpo-Numado a relevé l’intérêt de cette rencontre. Il a invité les parties prenantes à apporter leurs contributions et observations pour  répondre aux besoins en ressources humaines qualifiées pour un meilleur développement du pays.  Même son de cloche chez le secrétaire général de la préfecture de Tône, Esso Pirénéwè et le directeur régional de l’Education des Savanes, Ourognaou Tchalédji. Ils ont exprimé leur gratitude au gouvernement, au  Secrétariat Technique Permanent  et à tous les acteurs impliqués dans  l’élaboration du document du PSE. La mise en place d’un comité régional de coordination et de suivi du PSE (CRCS) de 13 membres présidé par le Directeur Régional de l’Education (DRE) Savanes, Ourognaou Tchalédji et  la remise officielle des documents ont mis fin à cette assise.  Le PSE est un document de politique éducative et de planification pour le secteur de l’éducation au Togo. C’est aussi un instrument de référence qui donne les grandes orientations du système éducatif et les principes de bases orientant le fonctionnement du système dans un pays en proposant au même moment une planification sur une période donnée pour faire évoluer les indicateurs et améliorer le système de l’éducation. ATOP/BBG/SAS

Dapaong, 19 nov. (ATOP) – Le Plan Sectoriel de l’Education (PSE) au Togo 2020-2030 a été présenté aux différents acteurs du système éducatif de la région des Savanes au cours d’un atelier tenu le mardi 17 novembre à Dapaong. Organisé par le Secrétariat Technique Permanent du Plan Sectoriel de l’Education (STP/PSE), ce rendez-vous de partage s’inscrit dans le cadre de la dissémination nationale du nouveau Plan Sectoriel de l’Education 2020-2030. L’objectif est de permettre au public de s’approprier les grands axes de la politique éducative nationale et de lui donner toutes les chances d’atteinte de ses objectifs. Il s’agit spécifiquement d’imprimer le document du PSE en 600 exemplaires, de procéder à la dissémination de son contenu, de donner des exemplaires aux principaux acteurs et d’installer les comités régionaux de coordination et de suivi des activités conformément aux dispositions du décret 2012-007/PR du 07 mars 2012. Le document de la politique sectorielle est subdivisé en cinq chapitres portant sur un rappel des éléments du diagnostic sectoriel, les stratégies sectorielles, le financement et la mobilisation des ressources, le coût de la mise en œuvre du Plan sectoriel, les prévisions de financement des partenaires. Il a évoque la question de redevabilité aux niveaux local et national de même que la recherche des fonds additionnels pour assurer la mise en œuvre de la Politique sectorielle. Ce document prend également en compte des questions relatives au pilotage, à la coordination, au suivi et à l’évaluation de la mise en œuvre des problèmes posés. Le Secrétariat Technique Permanent du Plan Sectoriel de l’Education, Pr. Sena Yawo Akakpo-Numado a relevé l’intérêt de cette rencontre. Il a invité les parties prenantes à apporter leurs contributions et observations pour répondre aux besoins en ressources humaines qualifiées pour un meilleur développement du pays. Même son de cloche chez le secrétaire général de la préfecture de Tône, Esso Pirénéwè et le directeur régional de l’Education des Savanes, Ourognaou Tchalédji. Ils ont exprimé leur gratitude au gouvernement, au Secrétariat Technique Permanent et à tous les acteurs impliqués dans l’élaboration du document du PSE. La mise en place d’un comité régional de coordination et de suivi du PSE (CRCS) de 13 membres présidé par le Directeur Régional de l’Education (DRE) Savanes, Ourognaou Tchalédji et la remise officielle des documents ont mis fin à cette assise. Le PSE est un document de politique éducative et de planification pour le secteur de l’éducation au Togo. C’est aussi un instrument de référence qui donne les grandes orientations du système éducatif et les principes de bases orientant le fonctionnement du système dans un pays en proposant au même moment une planification sur une période donnée pour faire évoluer les indicateurs et améliorer le système de l’éducation. ATOP/BBG/SAS

Kara, 19 nov. (ATOP) – La fondation Advence Semiconductor Meterals Lithography (ASML) des Pays-Bas a fait don, le mercredi 18 novembre, d’un lot de matériel de laboratoire au lycée scientifique de Kara.

Ce lot de matériel destiné pour des expériences en sciences physiques et chimie et sciences biologiques a été possible grâce aux efforts de l’Association des Jeunes pour le Soutien aux Enfants Déshérités (AJSED).  Il est composé des balances électroniques 0,1g à 1000 g d’acrylique sous vide expérimental, des adaptateurs pour gaz, des aimants avec crochet, des ballons 250ml et 500ml, de banc à cousin d’air et accessoire, des bouchons en liège et bouchons pour récipients, des boussoles et des tangentes. On y trouve également des burettes de 25 ml, des calorimètres et accessoires du modèle PIERRON à couvercle transparent, des coffrets masses marqués de 1 à 1000g, des coffrets pour l’étude des forces, des dispositifs de chute libre, des dynamomètres à cadran ensemble, de la vitesse flash tachymètre moteur, ainsi que du pendule de torsion.

Une partie de ce matériel est destiné à l’Université de Kara afin de l’équiper pour une formation scientifique de qualité des bacheliers sortis des lycées scientifiques.

Ce don évalué à plus de 17 millions de FCFA, vient compléter d’autres matériels déjà mis à la disposition dudit lycée, l’année dernière dans le cadre de la seconde phase du projet d’équipement des laboratoires du lycée scientifique de Kara. Il va contribuer à la formation d’une élite de jeunes apprenants en sciences mathématiques et physiques.

Le préfet de la Kozah, Col. Bakali hèmou Badibawu, en réceptionnant ce don a, au nom des bénéficiaires, adressé sa gratitude au promoteur et son partenaire pour ce geste qui va contribuer à améliorer les résultats pour  l’atteinte de l’excellence visée en créant ces lycées scientifiques pilotes au Togo. Il a invité le personnel d’encadrement et les enseignants à en faire un bon usage pour attirer l’admiration des autorités et d’autres bonnes volontés.

Selon le concepteur du projet, Dr. Kpemessi Amana  Eyana, ce don vient corriger le manquement constaté afin de permettre aux apprenants d’avoir  des équipements adéquats et suffisants.

La cérémonie de remise a eu lieu au sein du lycée scientifique, en présence du maire de Kozah I et du parrain du lycée scientifique respectivement MM. Pidabi Pawoubadi et Gnonegue Kodjo, ainsi que des inspecteurs, des élèves et des enseignants au-devant desquels, le proviseur dudit lycée, Adome Taweléssi. ATOP/BAK/BV

A lire aussi