Dankpen : D’Pontre/N’Nidak, une opportunité d’affaires

Dankpen : D’Pontre/N’Nidak, une opportunité d’affaires

Guérin-Kouka, 4 sept. (ATOP)- L’édition 2022 de la fête traditionnelle D’Pontre/N’Nidak, n’est pas seulement un évènement culturel et festif. Elle est également une opportunité d’affaires à travers une foire commerciale du 29 août au 4 septembre à Bassar et une autre foire agricole à Dankpen.

Des centaines d’exposants de tous les secteurs ont participé à ces deux activités foraines marquées par des expositions-ventes, un atelier de formation des acteurs à la base des deux préfectures et l’organisation de miss D’Pontre/N’Nidak à Guérin-Kouka.

Les foires ont été une aubaine pour les jeunes et femmes entrepreneurs de vendre leurs produits et de démonter leur savoir-faire dans le domaine de la transformation des produits locaux, une occasion de faire la promotion de la consommation locale et de leurs entreprises.

« Dans le cadre de cette fête, spécialement à l’ouverture de cette foire agricole, j’ai beaucoup vendu, j’ai réalisé un chiffre d’affaire exceptionnel et je souhaiterais qu’elle soit continuelle », a indiqué Mme Séritchi Kpébou, présidente de la coopérative Dissassole, spécialisée dans la transformation des produits locaux. « Je rends beaucoup grâce à Dieu, j’ai déjà vendu trois calebasses d’ignames et je suis sûr que j’atteindrai cinq, mais quand je me rappelle que cette foire prendra fin, ça m’énerve, je souhaiterais qu’elle se tienne chaque mois, ça sera une bonne occasion d’affaires pour nous les cultivateurs », a renchéri M. Djagé Djadja, producteur et vendeur d’ignames Labako à la foire à Guérin-Kouka.

Sur le site, on y retrouve de petits commerces d’occasion. Par-ci et par-là, des revendeurs de chaussures, de tissus, de pagnes, de bijoux et perles, les étalages de barbecue de viande de bœuf et de poulet, de poissons braisés. Aux alentours, déambulent les vendeurs de portables et accessoires.

A la fête de D’Pontre/N’Nidak, chaque commerçant, grand ou petit réalise des bénéfices. « Depuis le début des festivités de la fête, je vends les portables par jour, Dieu merci, les gens achètent un peu, un peu », a confié M. Eric, commerçant ambulant de portables. Même son de cloche chez maman Tanti, commerçante de prêt-à-porter pour qui les affaires marchent malgré le nombre considérable de revendeurs.

Sur les différents terrains, des jeux-concours sont organisés par certaines entreprises. La fête traditionnelle D’Pontre /N’Nidak des peuples Bassar et Konkomba est une période favorable aux activités economiques dans ces préfectures. Elle constitue un facteur de développement de ces localités.

ATOP/BN/OAF

 

Digiqole Ad

Article similaire