Concours de productions médiatiques sur le civisme fiscal : le ministre de la Communication lance la deuxième édition

Concours de productions médiatiques sur le civisme fiscal : le ministre de la Communication lance la deuxième édition

Lomé, 21 sept. (ATOP) – Le ministre de la Communication et des Médias, Prof. Ayewouadan Akodah, a lancé, le mercredi 21 septembre à Lomé, la deuxième édition du concours de productions médiatiques sur le civisme fiscal devant des journalistes. Cette édition est placée sous les thèmes : « Impôts et développement local » et « Action douanière et compétitivité de l’économie ».

Ce concours est initié par l’Office togolais des recettes (OTR) en collaboration avec l’Observatoire togolais des médias (OTM). Il a pour objectif de contribuer, à travers un article, un reportage inédit, publié dans un support professionnel, (presse écrite et en ligne, radio et télévision) à la sensibilisation sur le civisme fiscal. Il s’agit de rendre encore plus accessible l’information fiscale et développement local ainsi que l’action douanière et compétitivité de l’économie afin faciliter son appropriation par toutes les catégories de contribuables.

Cette initiative vise à valoriser le travail des journalistes dans la mise en œuvre des réformes orientées vers le consentement volontaire à l’impôt.

Ouvert du 21 septembre au 30 novembre, le concours est individuel. Il concerne les journalistes professionnels exerçant dans un média régulièrement installé au Togo. La participation est gratuite.

Un jury, composé de professionnels expérimentés des medias, de la communication, d’universitaires désignés par l’OTM en collaboration avec l’OTR, examinera les productions soumises au concours. Ses décisions seront sans appel.

Le jury se basera sur des critères tels que, l’originalité et créativité dans le choix du sujet, le respect des techniques de rédaction journalistique,  la syntaxe et l’accessibilité à un public le plus large possible pour sélectionner deux lauréats dans chaque catégorie (presse écrite et en ligne, radio et télévision). Les premiers de chaque catégorie empocheront 300.000 FCFA tandisque les seconds 200.000 FCFA

Le ministre Ayewouadan a remercié l’OTR, qui depuis quelques années a tissé des relations étroites avec le monde des medias. Il a affirmé que de par leurs appuis multiformes, les médias apportent une contribution au développement et la consolidation de ce secteur. Le ministre a relevé que les contribuables n’ont pas toujours accès à la bonne information en matière fiscale. « Les contribuables n’ont pas toujours accès à la bonne information en matière fiscale. Il s’avère nécessaire de leur apporter la bonne information pour que leur consentement à l’impôt soit total et volontaire », a-t-il poursuivi. Le ministre a précisé que « la pédagogie est un élément clé dans l’acceptation de l’impôt ».

Pour le Commissaire général de l’OTR, Philippe Kokou Tchodiè, les productions médiatiques sur la fiscalité, permettront d’informer et sensibiliser la population sur l’importance de sa contribution à l’essor socio-économique du pays.

ATOP/TGB/TD

Digiqole Ad

Article similaire