Campagne nationale de reboisement 2022 : les Togolais appelés à une « forte mobilisation » pour sa réussite

Campagne nationale de reboisement 2022 : les Togolais appelés à une « forte mobilisation » pour sa réussite

Lomé, 27 mai (ATOP) – Le ministre en charge de l’Environnement, Foli-Bazi Katari a appelé, le vendredi 27 mai à Lomé, les Togolais à une « forte mobilisation » pour la réussite de la nouvelle campagne nationale de reboisement. C’était au cours d’une conférence de presse co-animée avec son collègue de la Communication, parole du gouvernement, Prof Akodah Ayéwouadan.

Cette rencontre avec les professionnels des médias marque le lancement de l’édition 2022 de cette campagne. L’objectif visé est de mettre en terre 23 millions de plants sur toute l’étendue du territoire national.

« L’année passée, le ministère s’est pris un peu tardivement. Cette année, toutes les dispositions sont prises, notamment la mobilisation des terres et des populations. Quand vous avez les terres et mobiliser les populations, il reste la disponibilité des plants. A ce niveau, nous projetons 23 millions de plants, nous les auront parce qu’il y a déjà 13 millions et au fur et à mesure que la campagne continue, nous allons obtenir la totalité et plus », a déclaré le ministre Foli-Bazi.

1 million de plants à mettre en terre le 1er juin 2022

Pour la campagne 2021, le ministère a affirmé que la forte mobilisation de la population constatée au début a laissé place à une démotivation des uns et des autres durant le déroulement de l’opération. « Cette mobilisation constatée le 1er juin s’est estompée au fur et à mesure qu’on avançait et finalement l’opération est devenue une opération du personnel du ministère de l’Environnement, des ONG et des personnes privées amoureux de cette thématique », a regretté le ministre de l’Environnement.

Pour la campagne écoulée, au plan national, le ministère a enregistré des millions plants mis en terre et le nombre de ceux qui ont survécu, précise le ministre est de 3.333.000 plants. Il a rappelé que sur la journée du 1er juin 2021, plus de 500.000 plants ont été mis en terre et le cap cette année, dit-il, est de planter le mercredi prochain, 1 million de plants sur toute l’étendue du territoire national.

Le ministre a exhorté les sociétés, les privés et toutes les entités à acheter les plants pour motiver les pépiniéristes à produire davantage et à vivre de ce travail.  « Même si le premier jour, vous avez bénéficié des plants mis à votre disposition par le ministère, il faut acheter quelques plants soi même pour les mettre en terre », a renchéri M. Foli-Bazi. Il a expliqué que « pour planter 100 millions d’arbres par an, il faut mobiliser 40 milliards de F CFA, soit 400 F CFA par arbre, de l’achat, à l’entretien en passant par le suivi ».

Le reboisement, une question prioritaire pour le gouvernement

« La question de reboisement est une question de première importance et la stratégie adoptée désormais par le gouvernement qui s’inscrit dans la feuille de route gouvernementale 2020-2025 est de porter le couvert forestier jusqu’à 25% », a relevé Prof Ayéwouadan. Il a dénoncé également le désintérêt des populations qui explique « la perte d’une partie de notre couvert forestier ».

La volonté du gouvernement, rappelle le ministre de la Communication « est de faire en sorte que cette campagne ne soit pas seulement institutionnelle mais d’arriver à une campagne qui soit l’affaire de tous. La stratégie voudrait que chaque personne, chaque Togolais ou chaque personne vivant sur le territoire togolais se sente concernés par la question de reboisement ». Pour le porte-parole du gouvernement, « il faut inscrire progressivement dans nos manières, la mise en terre des plants, l’entretien et le suivi. C’est pourquoi la stratégie a basculé de la journée de 1er juin à une campagne de reboisement qui démarre le mercredi prochain et devra se poursuivre toute l’année ».

Pour les deux ministres, le reboisement est une véritable ambition du gouvernement. « Le reboisement peut projeter la population vers le développement des emplois verts et comme la question de chômage n’est pas complètement réglée dans le pays,  c’est un levier qu’il faut véritablement exploiter pour avancer», a conclu Prof Ayéwouadan.

Pour préserver son couvert végétal, le Togo a initié depuis 1977, la journée nationale de l’arbre observée chaque 1er juin. L’ambition du gouvernement est d’atteindre 1 milliard d’arbres plantés d’ici 2030.

ATOP/AJA/BV

Digiqole Ad

Article similaire