Binah/ sécurité frontalière : le nouveau poste inter-Etat de Kémerida désormais opérationnel

Binah/ sécurité frontalière : le nouveau poste inter-Etat de Kémerida désormais opérationnel

Pagouda, 26 juin (ATOP) – Le nouveau poste frontalier inter-Etat de Kémérida dans la Binah, répondant aux normes internationales a été inauguré le vendredi 24 juin à Kémérida. La cérémonie d’inauguration couplée de la remise de matériels a été présidée par le ministre de la Sécurité et de la protection civile, Gal. Yark Damehame. C’était en présence de l’ambassadeur d’Allemagne au Togo, Matthias Veltin, de la cheffe de mission de l’Organisation Internationale pour les Migrations (OIM) pour le Ghana, le Bénin et le Togo, Mme Abibatou Wane, des personnalités béninoises et des autorités préfectorales.

Ce nouveau poste frontalier participe aux efforts de consolidation du mécanisme de réponse du gouvernement face aux menaces sécuritaires émergentes. Il s’inscrit dans le cadre du projet de « Renforcement de la sécurité des frontières et de la résilience des communautés frontalières dans le Golfe de Guinée ». Cette infrastructure équipée du Système de gestion et d’analyse des données migratoires (MIDAS) va contribuer à améliorer les conditions de travail et l’efficacité des forces de sécurité chargées de la surveillance des frontières et de contrôle des flux migratoires.

Les travaux de construction mis en œuvre par l’OIM, y compris l’équipement et fournitures de patrouille pour les agents au poste de frontière, ont été possibles grâce au financement du ministère fédéral allemand des affaires étrangères pour un coût total de 280.512.986 FCFA.
Les matériels remis sont constitués d’une part d’équipements informatiques, composés de 9 ordinateurs, 7 lecteurs d’empreinte digitale, 7 webcam, 4 imprimantes, un serveur central, 7 UPS-power bank pour ordinateur et 2 écrans moniteurs. D’autre part le matériel de patrouille pour les agents au poste de frontière renferme 15 motos de marque Volex 125, 10 détecteurs de métaux, 6 miroirs de contrôle véhicule, 19 radios VHF Mototrbo Prof Digital, 13 loupes pour détection des faux documents, 20 gants anti-coupure et 20 torches pour les patrouilles.

Le ministre de la Sécurité et de la Protection Civile, le Général Yark Damehame a rendu hommage au chef de l’Etat pour les efforts déployés dans la prévention et la lutte contre le terrorisme, l’extrémisme violent et la criminalité transfrontalière afin de créer et de garantir les conditions nécessaires aux investissements et au développement. Il a salué la réalisation de ce nouveau poste frontalier inter Etat qui intervient dans un contexte sécuritaire volatile malgré les différentes mesures prises et les actions menées sur le terrain. Le ministre a convié les uns les autres à prendre conscience de leur responsabilité commune dans la sauvegarde de la paix, de la coproduction de la sécurité et la cohésion sociale face aux menaces persistantes. Au nom du gouvernement togolais, le ministre en charge de la Sécurité a exprimé sa gratitude à l’OIM et ses différents bailleurs, notamment le gouvernement allemand, pour leurs appuis techniques et financiers dans la mise en œuvre de diverses activités visant le renforcement de la sécurité dans les zones frontalières. « Je voudrais continuer à compter sur votre disponibilité et celle de vos bailleurs pour la réalisation d’autres projets de taille en vue de faire en sorte que les espaces frontaliers ne puissent servir de base arrière aux groupes terroristes et extrémismes violents », a-t-il renchéri.

Pour sa part, la cheffe de mission de l’OIM pour le Togo, le Bénin et le Ghana, Mme Abisatou Wane a souligné que face aux défis existants et émergeants en matière de la sécurité frontalière, aux urgences de santé publique et de crises humanitaires, l’OIM propose une approche holistique et intégrée de la gestion des frontières comme réponse dans cinq domaines dont les infrastructures/équipement et le système d’information pour la gestion des frontières. Elle a souhaité que toutes les frontières terrestres du Togo soient équipées du système MIDAS pour mieux lutter contre toutes les formes de criminalités transfrontalières et produire des données fiables servant d’outil programmatique pour le gouvernement en vue d’une meilleure sécurisation des espaces frontaliers et des communautés frontalières. Mme Abibatou a réitéré l’engagement de l’OIM à appuyer le Togo à relever les défis liés à la gestion de l’immigration et des frontières afin de gérer de façon efficace et humaine les migrations en toute sécurité.

De son côté, l’ambassadeur d’Allemagne au Togo, Matthias Veltin a félicité le Togo pour son engagement dans la lutte contre l’insécurité transfrontalière, le renforcement du dialogue entre citoyens et l’amélioration des conditions de base des populations. Il a demandé aux agents de sécurité au poste de frontière de bien prendre soin du bâtiment et des équipements mis à leur disposition, avant de rassurer de la volonté de son pays à toujours soutenir le Togo.

Auparavant, le préfet de la Binah, Ataba Abalounorou avait salué la politique salvatrice du chef de l’Etat pour l’épanouissement des populations, la paix et la sécurité au pays à travers les bonnes relations avec les autres Etat et les organisations internationales. Il a félicité l’OIM pour cette initiative en leur promettant de faire bon usage de cette infrastructure et des équipements.

La cérémonie a pris fin par la coupure symbolique du ruban et la visite guidée des lieux.

La première pierre marquant le lancement des travaux de construction de ce nouveau poste frontalier inter-Etat, a été posée le 4 novembre 2021 par le ministre en charge de la Sécurité, Gal. Yark Damehame.
ATOP/TAL/AJA

Digiqole Ad

Article similaire