17e édition du conclave Inde-Afrique : le secteur privé informé des modalités et conditions de participation

Lomé, 24 juin (ATOP) – Des responsables d’entreprises du secteur privé ont été informés, le jeudi 23 juin à Lomé, des modalités et conditions de participation au 17ème conclave Inde-Afrique prévu, les 19 et 20 juillet prochains à New Delhi, en Inde, sous le thème « Le partenariat de croissance Inde-Afrique ».

Cette rencontre est une initiative de la Chambre de commerce et d’industrie du Togo, (CCI-Togo) en collaboration avec le ministère en charge de la Promotion du Secteur privé. L’objectif est d’informer les opérateurs économiques du secteur privé togolais sur la tenue du 17ème conclave Inde-Afrique et de leur expliquer les modalités et conditions de participation. C’est aussi l’occasion de les motiver à faire massivement le déplacement de l’Inde, cette fois-ci en un seul groupe avec la délégation de l’administration publique.

Le conclave Inde-Afrique est une initiative de la Confédération des Industries indiennes, de l’EXIM-Bank et du gouvernement indien, qui s’inscrit dans le cadre de la coopération économique entre l’Inde et les pays africains depuis 2005. C’est un évènement qui est organisé à New Delhi et qui rassemble chaque année les responsables des secteurs publics et privés de l’Industrie et du Commerce des pays africains et ceux de l’Inde. Plus spécifiquement, ce conclave est un cadre de discussions sur la réalisation des projets qui concourent à renforcer davantage les coopérations économiques entre l’Inde et les pays africains. C’est également l’opportunité pour promouvoir le développement des affaires sous forme de partenariat et de financement des projets par le biais de l’EXIM-Bank.

En termes de priorité pour l’Inde et les pays africains, ce 17ème conclave sera axé sur 7 grands secteurs, à savoir le commerce, l’investissement, la santé, la technologie de l’information et de la communication, l’agriculture et la transformation alimentaire, l’énergie, les infrastructures et les partenariats financiers. Il offre donc l’opportunité aux opérateurs économiques africains de tisser des partenariats et de rechercher des investisseurs pour le financement de leurs différents projets dans lesdits secteurs.

S’agissant de la participation des opérateurs économiques du secteur privé, il est rappelé que le processus d’inscription est constitué de trois étapes principales.  La première est la manifestation de son intérêt en tant que participant, en s’enregistrant auprès de la CCI-Togo ou au Centre togolais d’exposition et foire (CETEF) de Lomé au plus tard le 6 juillet 2022. La deuxième étape consiste à s’inscrire à travers un lien qui sera envoyé à ceux qui auront manifesté leur volonté d’y prendre part et ce lien sera subordonné d’une lettre d’invitation pour la demande du visa. La troisième étape sera de soumettre tous les dossiers de demande de visa au niveau de la CETEF qui effectuera le dépôt et le suivi jusqu’à l’obtention du visa.

Cette rencontre a été conjointement dirigée par le secrétaire général du ministère en charge de la Promotion du Secteur privé, Comlan Nomadoli Yakpé et la présidente de la CCI-Togo, Mme Nathalie Manzinèwè Bitho.

M. Nomadoli Yakpé a rassuré que le comité d’organisation va assister les opérateurs et s’assurer de la prise en compte de leur centre d’intérêt dans les programmes d’activité. « Il se chargera aussi de négocier les excitatifs auprès de l’ambassade de l’Inde au Togo pour les premiers opérateurs togolais inscrits», a-t-il affirmé.

Mme Bitho a, quant à elle, invité les opérateurs économiques à s’inscrire massivement pour un essor d’investissement au Togo, gage de stabilité économique d’un pays. « La CCI-Togo reste disponible pour toutes informations complémentaires, en vue d’une participation réussite et bénéfique pour le Togo », a-t-elle ajouté. ATOP/AR/BV

Digiqole Ad

Article similaire