Zio : le ministre Hodin a échangé avec les différents acteurs de son département de la maritime à Tsévié

Tsévié, 21 avr. (ATOP) – Le ministre de l’Enseignement technique et de l’Artisanat, Kokou Eké Hodin a échangé avec les différents acteurs de son département de la région Maritime, le mardi 20 avril à Tsévié.

Le ministre et sa délégation ont échangé, successivement avec les inspecteurs et les chefs d’établissements publics de l’Enseignement Technique et de la Formation Professionnelle (ETFP) ; les inspecteurs, les fondateurs et chefs d’établissements privés de l’ETFP ainsi que les présidents des chambres régionales et préfectorales des métiers, les secrétaires généraux et partenaires de l’artisanat.

Les discussions ont permis de faire le diagnostic de l’ETFP et d’appréhender des solutions aux problèmes identifiés. En termes de problèmes, il a été évoqué, entre autres, la gestion des ressources des établissements publics de l’ETFP, le partenariat public-privé, la promotion de l’ETFP et la qualité de l’enseignement technique et la formation professionnelle pour répondre aux besoins du marché de l’emploi.

Pour le ministre, la construction d’un Togo émergent dépend de la qualité de la formation donnée à la jeunesse. A cet effet, il a demandé que soient corrigées les faiblesses du système de l’ETFP en vue de sa promotion pour le développement de pôles de compétences pour l’emploi. Le ministre Hodin a fait remarquer que seulement 6% des jeunes du secondaire sont dans l’enseignement technique et que parmi ceux-ci 60% dans les filières du tertiaire (séries G1, G2 et G3). Il a expliqué que les filières industrielles manquent d’apprenants surtout de filles. Le ministre a pour cela invité les chefs des établissements de l’ETFP à s’inscrire dans la vision du chef de l’Etat et du gouvernement pour la construction d’un Togo prospère, par la formation d’une jeunesse compétente.

Une remise de 2.592 manuels a mis fin à la rencontre.

La rencontre de Tsévié est la première étape d’une tournée qu’entame le ministre de l’Enseignement technique et de la Formation professionnelle, Kokou Eké Hodin  dans toutes les régions du pays pour échanger avec les différents acteurs sur les problèmes du secteur en vue de trouver des solutions pour rendre celui-ci plus efficace et permettre aux jeunes formés de répondre à la demande sur le marché de l’emploi. Cette tournée prendra fin le 30 avril prochain.

ATOP/AKM/KYA

A lire aussi