Yoto/Dépistage du VIH au sein des couvents fétichistes :  formation des acteurs sur les moyens de prévention

Yoto/Dépistage du VIH au sein des couvents fétichistes : formation des acteurs sur les moyens de prévention

Tabligbo, 20 nov. (ATOP) – Une trentaine d’acteurs intervenant dans le domaine du culte vaudou dans les préfectures de Vo et Yoto prennent part, du 19 au 21 novembre à Tabligbo, à un atelier de formation et de sensibilisation sur les moyens de prévention de la contamination des IST/VIH.

La rencontre est à l’actif de l’ONG Coopération pour l’Appui au Développement Intégral du Togo (CADI-TOGO) avec le soutien financier de la Fondation de France à travers le projet « Promotion du Dépistage au VIH et soin au sein des couvents vaudou au sud du Togo ». Elle regroupe des prêtes et prêtresses vaudou, des acteurs de la protection de l’enfance, des autorités administratives, traditionnelles et une équipe de l’ONG CADI-Togo. L’objectif est d’entretenir les acteurs locaux sur les voies de contaminations et de préventions des IST/VIH Sida. Il s’agit de faire connaître aux participants les causes et conséquences des maladies sexuellement transmissibles et leur présenter les moyens de préventions de ces maladies. La formation vise également à définir les responsabilités assignées à chacun des acteurs par rapport au référencement des malades dans les couvents.

Au cours des travaux, les participants suivront des présentations sur le concept IST/VIH/Sida : sa définition, ses aspects épidémiologiques, ses manifestations cliniques, ses modes de transmission et de prévention ainsi que ses complications. Ils rendront connaissance de quelques règles d’hygiène et conduite à tenir par rapport aux IST. Les participants échangeront également sur les conséquences socioéconomiques liées aux VIH, la prise en charge globale des Personnes vivant avec le VIH (PVVIH) et l’introduction au concept ’’genre’’.

Le secrétaire général de la préfecture de Yoto, Akayi Guedzé Koffi Sélom a exhorté les participants à mener des échanges fructueux en vue de mieux réorganiser le secteur pour le développement des communautés. Il les a exhortés au respect des mesures barrières pour lutter contre le coronavirus.Pour la coordonnatrice du projet, Mme Edoh Gaitou Sylvie, l’accompagnement des acteurs locaux des préfectures de Vo et de Yoto est très important dans ce processus. Elle a réaffirmé l’engagement de son ONG à les aider afin de promouvoir le dépistage du VIH au sein des couvents fétichistes du sud du Togo. ATOP/SAK/DHK

A lire aussi