Yoto :  amélioration du service d’eau et d’assainissement de la ville de tabligbo

Yoto : amélioration du service d’eau et d’assainissement de la ville de tabligbo

Tabligbo, 29 juin (ATOP) – Les travaux de la première phase d’extension du réseau d’eau, de réhabilitation et de construction des bornes fontaines dans la ville de Tabligbo ont été lancés le vendredi 26 juin.

La cérémonie s’inscrit dans la mise en œuvre du ‘’Projet d’Amélioration du Service d’eau et d’Assainissement de la ville de Tabligbo’’ (PACEAT), initié dans le cadre d’une coopération décentralisée avec le Syndicat des Eaux d’Ile de France (SEDIF) et la commune Yoto 1 (ancienne commune de Tabligbo). Ce projet est mis en œuvre pour une durée de deux ans (avril 2019-mars 2021). Il est co-financé par la Société Togolaise des Eaux (TdE), le SEDIF, la Fondation Heidelberg Cement (FHC), la Société Patrimoine Eau et Assainissement en milieu Urbain et semi-urbain (SPEAU) et la commune de Yoto 1, avec l’appui technique d’Experts-Solidaires, Conseil-Gestion-Appui aux Territoires, Initiative des Collectivités pour la Bonne gouvernance (CONGAT/ICB) et l’ARWP.

Le PACEAT vise l’amélioration de l’accès à l’eau potable dans la ville de Tabligbo et la mise en place d’un mécanisme de régulation du prix de l’eau aux bornes fontaines pour permettre aux couches vulnérables d’avoir accès à l’eau potable à moindre coût.

Le premier coup de pioche lancé pour le démarrage des travaux concerne la première phase d’extension du réseau d’eau de la TdE sur sept (7) km, la construction de huit (8) bornes fontaines et la réhabilitation de cinq (5) autres. Les travaux vont se dérouler dans les 25 quartiers de la ville et vont desservir environ 27000 habitants.

La cérémonie de lancement a été couplée de la remise à la commune de Yoto  de 52 dispositifs de lavage des mains et 55 affiches de sensibilisation en terme de contribution du projet aux activités de riposte contre le pandémie de coronavirus (COVID-19). Ceci pour marquer le démarrage d’une grande campagne de  sensibilisation. Cette sensibilisation sera conduite par les Volontaires d’Engagement Citoyen (VEC) de ladite commune à travers les artères de la ville de Tabligbo avec un focus autour des bornes fontaines. Elle sera accompagnée de l’implantation des piquets pour le respect des mesures de distanciation entre les puiseurs ainsi que la pose des affiches de sensibilisation et des dispositifs de lave-main sur au moins 50 bornes fontaines. Ces activités seront relayées par la radio locale à travers le passage des spots de sensibilisation en Ewé et en Français ainsi que des émissions radiophoniques sur le sujet.

Le maire de la commune Yoto1, Amegnona Kossi, a souligné l’importance de ce projet pour la population et invité tous les acteurs à s’investir pour sa réussite. Selon lui, le PACEAT a pensé subventionner les adductions d’eau à moindre coût à ceux qui n’ont pas les moyens pour faire des branchements privés à la maison. Il a exprimé sa gratitude aux partenaires techniques et financiers pour leur appui au développement de la commune.

Le directeur exécutif de l’ONG CONGAT/ICB, Emile Apélété Kossi Atigaku, coordonnateur local du PACEAT, a indiqué que sa structure ne ménagera aucun effort pour accompagner la mairie dans l’accomplissement de toutes les mesures essentielles et réglementaires qui iront dans le sens du respect du prix social au niveau des bornes fontaines, soient deux bidons de 25 litres pleins à 30FCFA sur le territoire communal. Il a relevé que sur les 50.338.959F qui couvrent la réalisation de ce lot de travaux d’extension, la quasi-totalité est payée par la TdE. Il reste convaincu qu’à travers cette collaboration qui existe entre eux, ils pourront servir d’autres communes afin qu’elles puissent jouer pleinement leurs compétences en qualité de maître d’ouvrage sur la gestion des points d’eau sur leur territoire. ATOP/SAK/FD

A lire aussi