Un atelier de coordination de projets de l’ONG Plan International Togo tenu à Bassar

Bassar, 2 avr. (ATOP) – Le bureau régional-Kara de l’ONG Plan International Togo a organisé, le mercredi 31 mars, un atelier de coordination des projets réalisés ou en cours de réalisation dans cette année fiscale  2021  (1er juillet  2020  au 30 juin 2021) dans la zone  Bassar.

La rencontre a regroupé les membres des Comités de gestion des projets (COGEP) des quatre cantons partenaires de l’ONG Plan International Togo à savoir, Bangeli, Bassar, Bitchabé et Kabou, les responsables des Comités Cantonaux de Développement (CCD), des chefs des dits cantons et des services techniques. Etaient également présents,  les responsables de l’association partenaire de mise en œuvre des projets à savoir l’Association pour le Développement Inclusif et Intégral des Populations (ADIIP) sans oublier les premiers responsables du bureau régional-Kara de l’ONG Plan International Togo.

L’atelier a permis aux participants d’évaluer les activités pour mieux coordonner le projet « Promotion des droits des enfants et jeunes dans Bassar ». Il s’est agi de faire le point du niveau de réalisation des activités planifiées afin d’apprécier le chemin parcouru, d’identifier les défis à relever et de partager les leçons apprises. La rencontre a permis aux différentes parties prenantes du projet de partager aussi  les expériences.

Lors des travaux, les participants ont suivi les présentations des activités réalisées au cours du premier trimestre par les COGEP des quatre cantons partenaires en collaboration avec  ADIIP  et l’appui technique et financier de Plan international Togo. Entre autres activités menées, l’on peut citer l’appui formation professionnelle des enfants/jeunes déscolarisés, la  signature de contrat d’apprentissage, le renforcement et appui à plusieurs jeunes filles et garçons pour l’élaboration de leurs plans d’affaires. Il y’a eu aussi des sensibilisations sur la prévention de la COVID 19 dans les milieux où intervient Plan International Togo.

Les participants ont aussi suivi une communication sur la politique de sauvegarde des enfants et des jeunes  et une autre sur les rôles et responsabilités des acteurs impliqués.

A l’issue de la rencontre, des recommandations ont été faites pour améliorer la mise en œuvre des activités. Ces recommandations sont relatives, entre autres, à l’organisation des rencontres régulières de réédition des comptes, au renforcement de l’approche genre transformateur et inclusion. Il est aussi demandé aux acteurs d’assurer la protection et la sauvegarde des enfants et des jeunes.

Le préfet de Bassar, Col. Bonfo Faré Jean a relevé l’importance de cet atelier. Il a exhorté tous les acteurs de mise en œuvre des activités/projets à plus d’engagement en vue de l’atteinte des objectifs visés.

La directrice régionale de l’ONG Plan international Togo, Mme Abalo  Naka  a abondé dans le même sens. Elle a réitéré la disponibilité de son institution à accompagner les communautés dans la réalisation de tous leurs projets de développement en tenant compte de l’égalité entre filles et garçons.

ATOP/SKP/TJ.

A lire aussi