Tône/ Santé : une campagne  de chirurgie de cataracte lancée au profit des malades de la région des savanes

Tône/ Santé : une campagne de chirurgie de cataracte lancée au profit des malades de la région des savanes

Dapaong, 15 juil. (ATOP) – Le gouvernement togolais, à travers le Programme national de lutte contre la cécité (PNLC) a lancé, le mercredi 14 juillet à Dapong, la campagne de chirurgie de la cataracte au profit des malades de la région des Savanes.

La campagne a bénéficié de l’appui financier de la Banque islamique de développement (BID) et concerne outre les Savanes, les régions Centrale et Maritime. Elle se déroule dans le cadre de la promotion de la santé oculaire dont le but est de contribuer à réduire la cécité dans le pays.

Cette campagne, prévue pour durer 10 jours vise à soulager les peines des personnes vulnérables souffrant de cette pathologie. Il s’agit aussi pour le gouvernement d’améliorer la qualité de vie des populations et de redonner espoir  aux personnes ayant perdu leur vue dans les villages et hameaux les plus reculés.

Dans les Savanes, c’est le CHR de Dapaong et le CHP de Mango qui sont retenus pour cette opération. Au cours de cette campagne, environ 300 personnes souffrantes de la cataracte seront opérées gratuitement et bénéficieront de produits pharmaceutiques pour leur prise en charge post opératoire.

Lors du lancement, le directeur régional de la Santé, de l’Hygiène publique et de l’Accès universel aux soins de la région des Savanes, Dr. Aflagah Kodjo Mougnonon a exprimé ses remerciements au gouvernement et aux partenaires qui ont initié cette campagne d’opération de cas de cataracte dans la région. Il a demandé aux patients de respecter les consignes qui seront données à l’issue de l’opération surtout en termes de suivi afin de vite recouvrer leur vision.

Le coordonnateur du PNLC, médecin ophtalmologiste, Prempè Yawo  Sefofo a expliqué que la cataracte est une maladie comme les autres maladies des yeux, mais qui se manifeste par une opacification du cristallin ; elle peut être partielle ou totale. Il a ajouté que la cécité est progressive et les causes sont souvent traumatiques ou liées à la vieillesse qu’on appelle une cause sénile.

La récente enquête nationale sur les déficiences visuelles au Togo a montré que 20,8% de la population âgée de 50 ans et plus sont déficients visuels. Elle précise surtout que la cataracte représente 60% des causes d’où la nécessité de se faire dépister.  ATOP/BBG/OAF

A lire aussi