Tône/ Programme de réparation de HCRRUN :   indemnisation des victimes individuelles  dans la région des

Tône/ Programme de réparation de HCRRUN : indemnisation des victimes individuelles dans la région des

Dapaong, 16 sept. (ATOP) – Le Haut-Commissariat  à la Réconciliation et au Renforcement de l’Unité Nationale (HCRRUN) organise, du 14 au 26 septembre, une session d’indemnisation des victimes individuelles dans la région des Savanes dans le cadre de son programme de réparation des victimes des violences sociopolitiques de 1958 à 2005 au Togo.

Au total, 2.387 victimes sont concernées par cette indemnisation dans la région. Les équipes  séjourneront pendant deux semaines à Dapaong pour les victimes des préfectures de Tône et de Cinkassé et à Mandouri pour celles de Kpendjal et Kpendjal-Ouest. Les émissaires du HCRRUN sont également attendus  à Tandjouaré et dans le Tône  pour accueillir les éligibles des deux préfectures.

L’opération d’indemnisation comporte plusieurs étapes. Les victimes sont accueillies par les huissiers de justices qui les enregistrent et vérifient leurs identités à travers les cartes d’électeur, le permis de conduire, la carte nationale d’identité ou le passeport. Si le contrôle est concluant, les huissiers certifient qu’elles ont été enregistrées en 2010 par la Commission Vérité Justice et Réconciliation (CVJR). Les victimes  sont ensuite photographiées et les nouvelles photographies sont comparées à celles contenues dans les archives de la CVJR. L’huissier délivre un visa que le bénéficiaire transmet à la comptabilité.

Le comptable procède au remplissage d’un chèque  précédemment certifié conforme par la présidente du HCRRUN  et le président du comité de gestion pour raison de transparence. En remettant les chèques aux victimes, les responsables du HCCRUN leur donnent toutes les informations relatives à la banque et à la durée de validité des chèques qui est  an. Ces étapes franchies, les victimes sont renvoyées à la table des psychologues  afin de recevoir quelques conseils pour apaiser leurs cœurs et en même temps faire l’évaluation de leur satisfaction. Les montants des réparations varient de 420.000 FCFA à 2.100.000 F CFA  et dépendent de l’ampleur des préjudices subis.

Le deuxième rapporteur de HCRRUN, Mme Kpondzo-Ahianyo Claudine a exprimé sa gratitude aux plus hautes autorités  du pays pour les moyens mis en place pour indemniser les victimes et apaiser leurs cœurs.  Elle n’a pas manqué  de témoigner sa reconnaissance aux autorités locales qui œuvrent inlassablement pour leur faciliter la tâche.  Mme Kpondzo-Ahianyo a conseillé les victimes d’être prudentes en ces moments pour éviter les braquages.

ATOP/BBG/SAS

A lire aussi