Tône / Etudes sur le marché du travail au Togo : les résultats  partages avec les acteurs à Dapaong

Tône / Etudes sur le marché du travail au Togo : les résultats partages avec les acteurs à Dapaong

Dapaong, 30 sept. (ATOP) – L’Agence nationale pour l’emploi (ANPE) et la Direction de l’emploi des jeunes ont organisé, le lundi 28 septembre à Dapaong, un atelier de dissémination et de partage des résultats des études réalisées sur le marché du travail au Togo.

Cette rencontre qui s’inscrit dans le cadre de la promotion de l’emploi et de la formation, l’une des préoccupations du gouvernement, a bénéficié de l’appui du Bureau international du travail (BIT). Elle a réuni  les représentants des services techniques chargés de l’emploi, du travail, de la santé, de l’agriculture, de la protection sociale, de l’enseignement technique et de la formation professionnelle. On notait aussi la présence des responsables des institutions de formation, des partenaires sociaux, des organismes de sécurité sociale et des ONG  de la région des Savanes.

L’objectif visé est de diffuser et partager avec ces acteurs les résultats du profil pays du travail décent et de l’étude diagnostique sur les besoins en compétences sur le marché du travail réalisé en 2019.  Il s’agit, spécifiquement, de rendre disponible ces résultats et de permettre aux producteurs et utilisateurs des informations sur le marché du travail à l’échelon local et à la population togolaise en général, d’être informés sur la dynamique sur le marché du travail au Togo. Ces études  ont pris en compte le profil pays du travail décent, le diagnostic des besoins en compétences dans le secteur des transports et de la logistique, l’évaluation des mécanismes actuels d’accompagnement des jeunes en auto-emploi, l’élaboration des caractéristiques et besoins de l’entrepreneuriat masculin et féminin au Togo.

Cette dissémination des résultats permettra aux acteurs locaux de prendre conscience des enjeux et défis perpétuels du marché du travail dans la perspective de faire germer des actions visant la promotion de l’emploi et  la formation au niveau local.

Les participants ont suivi, entre autres, une présentation du document dénommé  Programme pays de promotion du travail  décent (PPTD) de deuxième génération qui prend en compte  trois  grands axes. Le premier est relatif à la promotion de l’emploi d’une manière générale. Il met un accent particulier sur les personnes vulnérables, les jeunes et les personnes handicapées. Le second   prévoit l’extension de la protection sociale et le dernier s’articule autour de la promotion des normes à travers le dialogue social.

Le préfet de Tône, Tchimbiandja Yendoukoa Douti a témoigné sa gratitude aux autorités togolaises et aux partenaires en développement, notamment, le BIT pour son implication dans la promotion de l’emploi et la formation des jeunes.  Il a fait savoir que  le Togo s’est doté en 2019  d’un nouveau PPTD pour la période 2019-2022. Ce programme constitue, selon lui, un cadre de promotion de l’emploi et de meilleures conditions d’exercice des activités des travailleurs togolais.

Le président du comité tripartite de formulation du PPTD, Bassoa Tchatcha a relevé que le document est élaboré dans un environnement international qui est marqué par la fin des OMD, mais avec le début des ODD. Il a fait savoir que son élaboration coïncidait sur le plan national avec la fin de la Stratégie de croissance accélérée et de promotion de l’emploi (SCAPE).  A ses dires, au même moment qu’on abordait le PPTD, le PND qui est un ambitieux projet quinquennal (2018- 2022) du gouvernement et qui vise à transformer profondément l’économie togolaise et à assurer un mieux-être des citoyens était également en élaboration. Il a signifié que le PPTD est une émanation du travail décent sur lequel tous les pays se sont mis d’accord.

Pour le directeur général de l’ANPE, Edmond Comlan Amoussou « un emploi décent est un emploi qui respect la dignité humaine, un emploi où les conditions de travail et de sécurité  sont acceptables avec le respect du SMIG, la déclaration à la Caisse Nationale de Sécurité Sociale (CNSS), un emploi qui permet au travailleur de dépasser la survie ». Il a souligné que le PPTD pour la période 2019-2022 constitue la cartographie du pays en matière de travail décent.

ATOP/GS/SAS

A lire aussi