Tchaoudjo/ Inventaire des éléphants du parc Fazao- malfakassa et ses environs : un atelier de formation en cours à Sokodé

Sokodé 9 avr. (ATOP) L’ONG Jeunes Volontaires pour la Promotion du Monde Rural (JVPMR) organise, du  06 au 12 avril à  Sokodé, un atelier de  formation sur le recensement de la population des éléphants dans et autour du parc national Fazao-Malfakassa.

Cette activité se situe dans le cadre du projet « Développement durable basé sur la promotion des moyens de subsistance respectueux de la biodiversité autour et dans le Parc de Fazao-Malfakassa ». L’objectif de l’atelier  est  de renforcer les capacités des personnes impliquées en inventaire sur la biologie et la vie sociale des éléphants d’Afrique, de leur expliquer les dispositions de l’étude et la méthode d’inventaire par la marche pour compter et inventorier les populations d’éléphants dans et autour du parc national Fazao-Malfakassa.

L’inventaire va mobiliser des personnes constituées d’éco-gardes, de forestiers et des populations riveraines autour et dans le parc qui vont dénombrer l’effectif de la population d’éléphants, appréhender leur structure d’âge et de sexe   et évaluer les menaces. Il sera aussi question de faire la cartographie des aires de répartition et les couloirs de déplacement aussi bien à l’intérieur qu’à l’extérieur du parc, de connaître la taille moyenne des troupeaux, leurs comportements alimentaires et les caractéristiques écologiques des habitats de prédilection.

Au finish, les données recensées vont contribuer à l’adoption des mesures de gestion appropriées, à leur conservation et à la réduction des conflits hommes/éléphants.

Pour le maire de Tchaoudjo 1, Korodowou Ahini Mankana, cette formation offre l’occasion à l’entreprenariat des jeunes et des femmes afin de réduire la pauvreté à travers le développement durable des communautés locales et la création d’entreprises de biodiversité.

Auparavant le directeur de l’Environnement de la Centrale, Affo Até Badjaniou  avait invité les participants à prêter une oreille attentive pour capitaliser les données sur l’importance que jouent les éléphants dans le maintien de la biosphère. Il  les a exhortés à donner le meilleur d’eux- mêmes pour leur bien-être socio-économique.

ATOP/FA/TAL

A lire aussi