Secourisme et code de la route dix conducteurs de tricycles ‘’ambulance’’formés

Secourisme et code de la route dix conducteurs de tricycles ‘’ambulance’’formés

Kantè, 22 mars (ATOP)- Dix conducteurs de tricycles « ambulance » ont participé à un atelier de formation du 15 au 19 mars à Kanté, à l’initiative de l’ONG ‘’Santé Intégrée’’.

Cette formation a regroupé des conducteurs de tricycles ‘’ambulance’’ de Nadoba, Kokou-Temberma, Natiponi, Warengo et de Pangouda. Elle se situe dans le cadre du programme Renforcement du Système de Santé à Base Communautaire (RSS-BC) lancé en octobre 2020 dans la préfecture de la Kéran.

La rencontre fait suite à l’absence remarquée d’ambulance dans le district sanitaire préfectoral. Cette situation a amené l’ONG ‘’Santé Intégrée’’ a procédé à la mise en place du système de tricycle ‘’ambulance’’ afin de faciliter les référencements des cas graves vers les Unités de soins périphériques (USP) des diverses localités.

L’atelier a été marqué par une formation théorique et pratique sur le secourisme, les premiers gestes d’urgence, le code de la route et la pratique de la conduite des tricycles. Ces conducteurs ambulanciers ont, entre autres, pour mission de contribuer à la réduction du taux de mortalité maternel et infantile et de gérer efficacement les cas d’urgence notamment les blessures et les accouchements inopinés vers les centres de santé. Pour réussir  leur mission, ces derniers sont conviés à maîtriser les objectifs du programme ‘’RSS-BC’’ et à connaître leurs rôles et responsabilités en tant que chauffeur d’ambulance. Ils  doivent également connaître et appliquer le code de la route tout en maîtrisant les techniques de secourisme.

La remise d’attestation et la mise à disposition officielle des tricycles ambulance dans chaque USP se dérouleront dans les jours à venir.

‘’Santé Intégrée’’ est une ONG internationale qui travaille en collaboration avec le ministère de la Santé dans le but de renforcer le système de santé publique au Togo. Elle a pour objectif d’aider le gouvernement à atteindre les objectifs fixés au point 5 du Plan National de Développement afin de réduire considérablement le taux de mortalité maternelle et infantile d’ici 2022.

ATOP/PAP/MG

A lire aussi