Protection de l’environnement :  démarrage du projet de reboisement et de restauration des paysages forestiers dans les préfectures de kpélé, wawa  et d’assoli

Protection de l’environnement : démarrage du projet de reboisement et de restauration des paysages forestiers dans les préfectures de kpélé, wawa et d’assoli

Adéta, 13 août (ATOP) – Le projet de reboisement et de restauration des paysages forestiers au Togo a été lancé dans les préfectures de Kpélé, Wawa et d’Assoli, le mercredi 12 août.

Cette opération de reboisement va permettre de mettre en terre 1000 plants s sur un site de 1,5 hectare dans la préfecture Kpélé ; 556 plants sur une superficie de deux hectares dans la préfecture de Wawa et 1300 plants sur 13 hectares dans l’Assoli.  Les espèces végétales sont composés de terminalia superba (fraké), triplochyton scleroxylon, afzélia SP (linké royale), cola grandifaliola et khya grandifaliola, ceiba pentandra, khaya sénégalensis, Afzelia africana, Gmelina arborea, l’Anarcadium occidentale et de Parkia biglobosa.

Par ce projet, le Togo envisage restaurer 1,4 millions hectares de paysages déboisés et dégradés à l’horizon 2030  pour répondre à l’axe 3 effet 12 du Plan national de développement (PND) qui a trait à la gestion durable des ressources naturelles et à la résilience aux effets des changements climatiques.Cette initiative permettra, à terme, la création de nouvelles plantations et des agro-forêts, l’enrichissement des forêts dégradées, l’amélioration de la fertilité des sols dégradés et la création des emplois verts temporaires au profit des communautés. Dans le Kpélé, Le préfet  Kuwonu Komla Sépé et le directeur préfectoral de l’Environnement, du Développement durable et de la Protection de la Nature, Lt Abalotou Passobossé,  ont  témoigné leur reconnaissance aux partenaires pour leur implication dans la restauration des paysages forestiers et la protection de l’environnement et de la nature. Ils ont exhorté la population à protéger et entretenir les plants pour le bien être des générations présentes et futures.

Le préfet Atsu Yinassé Somenu et le directeur de l’Environnement du Développement durable et de la protection de la Nature de Wawa, Lt Komla Gnang ont précisé que cette campagne doit couvrir 15 hectares de superficie dans la préfecture, mais compte tenu du relief d’autres sites seront identifiés plus tard pour pouvoir couvrir l’espace escompté.

Le maire de la commune d’Assoli 1, Abou-Bakari Nouhoum Salissou, le directeur régional de l’Environnement, du Développement durable et de la Protection de la Nature de Kara (MEDDPN), le commandant Tossou Akpédjé ont indiqué que le Togo a un taux de couverture forestière estimé à 24,24%, sur la base des résultats du premier Inventaire forestier national (IFN1). Selon eux, le Togo à travers le MEDDPN veut voir ce taux de 24,24 % passer à 30 % en 2030, c’est dans cette optique que ce projet a été initié pour restaurer les 39  préfectures du Togo. Pour ces derniers, la forêt constitue un réservoir de bois d’œuvre, de bois de chauffe, de charbon de bois, et d’autres produits forestiers ligneux et non ligneux qui entrent dans la vie des populations. « Elle contribue donc de façon substantielle, à l’économie familiale, nationale ainsi qu’à la lutte contre la pauvreté dans toutes ses formes.

 Les localités bénéficiaires de ce projet sont ainsi invité à prendre soins des plants mis en terre pour le bien de tous », ont-ils ajouté. ATOP/AR

A lire aussi