Pour une meilleure promotion et protection des droits de l’homme : le plan stratégique 2021-2025  de la CNDH validé

Pour une meilleure promotion et protection des droits de l’homme : le plan stratégique 2021-2025 de la CNDH validé

Lomé, 17 juin (ATOP) –  Le plan stratégique 2021-2025 de la  Commission nationale des droits de l’Homme (CNDH) a été validé par les acteurs de promotion et de protection des droits de l’Homme réunis en atelier  ce jeudi 17 juin à Lomé.

Ce plan stratégique prend en compte les forces et les faiblesses de la CNDH pour lui permettre de jouer effectivement son rôle de chef de file des institutions nationales de promotion et de protection des droits de l’Homme. Il aidera la commission à examiner ses contextes interne et externe, à faire des projections dans l’avenir et à déterminer les stratégies lui permettant de concrétiser sa mission et sa vision. Ce document met l’accent sur le développement institutionnel, la  promotion d’une culture des droits de l’Homme et le renforcement de la protection. Il insiste aussi sur  les renforcements du mécanisme national de prévention de la torture et autres peines ou traitements cruels, inhumains ou dégradants. Elaboré sur la base des enseignements tirés de l’exécution des programmes et projets, ce plan s’attelle à définir les valeurs fondamentales sur la base desquelles la commission entend améliorer son fonctionnement, accroître son impact et renforcer ses relations avec les institutions et les citoyens.

Les travaux de cet atelier, organisé avec l’appui financier du Programme des nations unies pour le développement  (PNUD), ont regroupé, entre autres, les commissaires de la CNDH, les membres du personnel de la commission, les représentants des institutions de la République, ceux des départements ministériels, les responsables des organisations de la société civile et de défense des droits de l’Homme. Ils ont permis aux participants de parfaire le document du plan stratégique qui guidera les actions de la CNDH pour les cinq prochaines années.

La présidente de la CNDH, Mme Nakpa Polo, a salué l’accompagnement du PNUD depuis la prise de fonction de l’actuelle équipe en 2019, et surtout dans l’élaboration du plan stratégique de son institution. Pour elle, ce plan viendra renforcer les actions qui sont déjà entreprises pour augmenter l’efficacité et l’efficience de la commission.

Le représentant résident adjoint du PNUD au Togo, Mactar Fall, a apprécié positivement l’efficacité remarquable dont la CNDH a fait preuve dans la conduite de ce processus. Il a réaffirmé l’engagement des agences des Nations Unies et du réseau international des institutions nationales des droits de l’Homme à poursuivre les appuis au gouvernement et plus particulièrement à la CNDH en vue de consolider l’Etat de droit et la cohésion sociale.  ATOP/DTV/KYA

A lire aussi