Politiques publiques pour les communautés de base :  le Togo abrite une conférence internationale sur le développement a la base

????????????????????????????????????

Politiques publiques pour les communautés de base : le Togo abrite une conférence internationale sur le développement a la base

Lomé, 29 juil. (ATOP) – Le Premier ministre Victoire Tomégah-Dogbé a ouvert, le jeudi 29 juillet à Lomé, la conférence internationale sur le développement à la base, co-organisée par le gouvernement togolais et le Centre de développement de l’organisation de coopération et de développement économiques (OCDE).

Cette rencontre, première du genre en Afrique, est placée sous le thème « Les politiques publiques pour les communautés de base : stratégies, approches novatrices et résilience ». Elle réunit, pendant deux jours, les ministres de plusieurs pays émergents et en développement, entre autres, la Côte d’ivoire, le Sénégal, l’Argentine et l’Indonésie ainsi que des décideurs politiques africains, représentants locaux, organisations internationales, universitaires  et société civile, à la fois en présentiel et en visioconférence.

L’objectif est de permettre aux participants de partager leurs différentes expériences de gestion et d’élaboration des politiques publiques en faveur des communautés locales. Il s’agira, pour eux, de discuter sur les réponses innovantes, programmes et instruments de mise en œuvre en vue de mieux faire face aux chocs et de renforcer la résilience. Il sera également question d’œuvrer pour réduire la vulnérabilité, lutter contre la pauvreté dans le but de garantir des niveaux minima de dignité humaine et d’inciter les ménages et les personnes vulnérables à investir dans leur avenir (santé et éducation) en vue d’un développement humain intégral.

Cette conférence est axée sur des thématiques telles que  « Expériences croisées des politiques de développement à la base : quelle vision, quelles stratégies et quels plans de mise en œuvre » et « Les communautés de base face à la COVID-19 : innovations et résilience dans les approches des pays, leçons apprises et perspectives ».  Le sous-thème « Les modèles et les stratégies mis en place par les pays pour garantir la prise en compte des communautés de base dans les politiques publiques (niveau national) » sera développé par le ministre en charge de la Communication, porte-parole du gouvernement, Prof Akodah Ayéwouadan et le directeur du OCDE, Mario Pezzini.

En ouvrant les travaux, Mme Tomegah-Dogbé a rappelé les efforts du gouvernement à travers des structures comme l’Agence nationale de développement à la base (ANADEB), le Fonds national de la finance inclusive (FNFI) et l’Agence nationale du volontariat (ANVT). Pour le Premier ministre, la mise en œuvre des projets et programmes développés en faveur des femmes, des jeunes aussi bien en milieu rural qu’en milieu urbain, ont produit des résultats et impacts encourageants. « Plus de 1.580.000 personnes ont bénéficié d’un peu plus de 100 milliards de FCFA de la FNFI avec un taux de remboursement de près de 94%. Le programme de cantine scolaire a permis de servir environ 80 millions de repas chaud à plus de 90.000 élèves en moyenne chaque année », a-t-elle précisé.

La cheffe du gouvernement a exprimé sa gratitude au président de la République, Faure Gnassingbé pour sa politique de renforcement et d’inclusion du développement à la base. Elle a témoigné la reconnaissance du gouvernement à tous les partenaires techniques et financiers qui ont cru en la politique du développement à la base du Togo et qui l’accompagne dans la concrétisation de sa vision. ATOP/DHK

A lire aussi