Ouverture de la première session ordinaire de l’année 2021 du conseil national de transition du mali : la présidente de l’Assemblée nationale du Togo a pris part aux travaux

Bamako, 6 avr. (ATOP) – Le Conseil National de Transition (CNT) du Mali a fait l’ouverture de sa première session ordinaire de l’année 2021, le lundi 5 avril au centre international de conférences de Bamako, conformément aux dispositions de l’article 65 de la Constitution malienne.

L’ouverture solennelle de la première session de cet organe législatif s’est déroulée en présence du Premier ministre du Mali, Moctar Ouane, des délégations des parlements de la sous-région ouest africaine, à l’instar de celle de l’Assemblée nationale togolaise avec à sa tête Yawa Djigbodi Tségan.

Les travaux de cette première session ont été présidés par le colonel Malick Diaw, qui a souligné dans son intervention que la présence des parlements de la sous-région aux côtés du CNT vient conforter cet organe législatif dans sa mission.

Dans son allocution de circonstance, la Présidente de la Représentation nationale, Yawa Djigbodi Tsègan, a salué l’excellente relation d’amitié et de coopération entre le Togo et le Mali surtout en matière de diplomatie parlementaire. Elle a souligné que les parlements africains doivent aujourd’hui aller à une synergie d’action et à une mutualisation des expériences, afin de faire face efficacement aux défis communs de développement qui se posent à leurs pays respectifs. Elle a ensuite invité tous les membres du CNT à une implication active pour la réussite de la feuille de route de la transition.

« Les défis posés à nos États sont considérables. En effet, nos pays sont confrontés à des défis multiples mais également similaires ; que ce soit dans le domaine de la transformation agricole, de la soutenabilité d’une économie forte, de l’emploi des jeunes, du leadership et de l’autonomisation de la femme pour ne citer que ceux-là », a indiqué Mme Tségan. Malgré ces défis, a-t-elle poursuivi, de belles perspectives s’ouvrent pour nos nations. « L’occasion nous est donnée de trouver les voies et moyens de transformer nos difficultés en opportunités. La bonne nouvelle réside dans le fait que des solutions existent et sont désormais à notre portée », a ajouté la présidente de l’Assemblée nationale du Togo.

La Présidente de la Représentation nationale togolaise a également réitéré au CNT l’engagement sans faille du Togo pour une transition réussie au Mali, afin d’instaurer une constante stabilité dans ce pays, condition essentielle d’une paix durable. Elle a également assuré de la disponibilité de l’Assemblée nationale à accompagner cet organe législatif de transition. « Je voudrais à cette étape, transmettre à cette haute Assemblée et au peuple frère du Mali, les salutations du président de la République Togolaise, Faure Gnassinbgé qui avait personnellement présidé la deuxième réunion du Groupe de suivi et de soutien à la transition au Mali, tenue à Lomé le 8 mars dernier, sous les auspices de l’Union africaine (UA), de la Communauté Economique des États de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) et des Nations unies, co-présidents du Groupe », a conclu Mme Tségan. ATOP/AR (Source Cellule Com. Assemblée nationale).

A lire aussi