Oti/ accès aux infrastructures socio-économiques et aux filets sociaux : ANADEB visite les femmes du groupement « Afiaméadjima » de Sadori- Nagbagou

Mango, 21 déc. (ATOP) – L’Agence Nationale d’Appui au  Développement  la  Base (ANADEB) antenne  des  Savanes  a effectué, le mardi 15  décembre,  une  visite de  terrain  pour constater l’utilisation faite des  fonds  de  transferts   monétaires par  des  femmes du Groupement  « Afiameadjiama »   de  Sadori – Nagbagou.

A travers les transferts monétaires, une des  sous-composantes du  projet  de  Filets sociaux  et Services  de Base de l’ANADEB,  une somme trimestrielle  inconditionnelle de 15000F non remboursables est accordée aux ménages bénéficiaires  sur  une  durée  de  deux  ans. Ces  transferts ont pour but de  contribuer aux  dépenses  relatives  à l’alimentation, la  santé,  l’éducation des  enfants  et aussi à de  modestes épargnes pour la mise en place d’une AGR.

L’intérêt de cette visite est de constater de visu l’effectivité des activités génératrices de revenus que mènent ces femmes, bénéficiaires de 15.000FCFA, chacune,  afin de sortir de la  précarité.

Ce  fonds  de  transfert  monétaire a permis aux femmes  du  groupement  « afiameadjima » de  Sadori- Nagbagou, d’exploiter dix  hectares  sur  les  sites  de  Kpenguelé  et de Nagbagou dans  le  canton  de Sadori.  Ces dernières y ont cultivé  de  l’oignon, piments, choux  et  autres  laitues  dans le but d’accroitre la  production de ces  biens consommables.

La  chargée  de  communication ANADEB-Savanes, Mme  Fianyo  Adjo Kafui a déclaré que  dans  cette  région  qui compte  sept  préfectures, 15000  ménages issus de   173 villages  réparties  dans 43 cantons sont  bénéficiaires  de ces  transferts  monétaires. Elle a indiqué que  dans  le  village  de Sadori-Nagbagou, 135  ménages bénéficient  de ces  transferts  monétaires  et plus  de  80  s’adonnent  aux  activités   de maraichages.

Faisant  le  bilan de la visite de terrain dans le  canton de  Sadori, Mme  Fianyo  Kafui  a fait  savoir  qu’elle  est  satisfaite   par le  travail  abattu  par  ces femmes ajoutant  que  cela  prouve  à suffisance  la  mise en pratique des connaissances issues des causeries éducatives sur les AGR initiées  par son agence.  Elle a  encouragé  ces laborieuses femmes à continuer  dans  cette dynamique  afin d’assurer  le  développement de leur  communauté. Mme  Fianyo  a enfin exprimé  sa  reconnaissance  au  gouvernement et  au partenaire financier, la Banque  Mondiale  pour leurs  appuis  multiformes en vue d’un  meilleur accès aux  infrastructures socio-économiques de base et  aux  filets   sociaux.

De  son côté, la  trésorière  du groupement   de femmes maraichères,  Mme  Bakoum Nafoué  Viviane  a  relevé  l’impact  de  ces transferts  monétaires dans la  vie  quotidienne  des bénéficiaires. Elle  a indiqué  que 50  sacs  d’oignons   au  minium sont  produits  et vendu à 50.000FCFA l’un  sur le  marché ;  ce  qui  permet  d’investir  dans  d’autres AGR  et de  subvenir  à d’autres besoins .  Elle a affirmé  qu’à cause  de la crise sanitaire liée au coronavirus et pour éviter  des regroupements   massifs,  des groupes de travail de quinze  personnes ont été créés  pour réduire la  propagation du virus. Elle a remercié  ANADEB et  les  partenaires  pour eur  soutien en vue  de  sortir les  femmes de la pauvreté.

ATOP/ TT /MG

A lire aussi