Ogou : l’association des jeunes pour le développement  durable au Togo voit le jour  à atakpamé

Ogou : l’association des jeunes pour le développement durable au Togo voit le jour à atakpamé

Atakpamé, 29 sept. (ATOP) – L’Association des Jeunes pour le Développement Durable au Togo (AJDDT) a été portée sur les fonts baptismaux à l’issue d’une assemblée générale constitutive tenue le samedi 26 septembre à Atakpamé.

Cette rencontre a permis aux membres d’adopter les statuts et le règlement intérieur devant régir leur association. Les participants ont également mis en place trois instances à savoir le Conseil d’Administration (CA) composé de cinq (05) membres présidé par M. Ayéboua Komlanvi Sévérin, le bureau exécutif  de trois (03) membres avec à sa tête, M. Folly Agossou Kossi et le Commissariat aux Comptes de trois (03) membres dirigé par M. Agossou Agbéko. Tous les membres sont élus pour trois (03) ans renouvelable une fois.

En ouvrant les travaux, le maire d’Ogou 4, Guégué Noumonvi représentant  son collègue d’Ogou1 a salué la naissance de cette association dont la thématique porte sur le développement durable. Il a exhorté les membres de l’association à s’unir pour l’atteinte des objectifs qu’ils se sont fixés.

Selon le président du CA, Ayéboua  Komlanvi Séverin, l’AJDDT se veut un cadre de concentration des jeunes afin de les orienter, de les mettre en groupement pour faire face au chômage sans cesse croissant. « Les jeunes  exerçant la même activité seront constitués en un groupement pour leur permettre de bénéficier des financements pour améliorer leurs activités », a-t-il précisé.

Le directeur exécutif de l’AJDDT, Folly Agossou Kossi a mentionné quelques actions que l’association projette réaliser. Il a cité, entre autres, la construction des forages, des centres de santé et la formation des populations en milieux ruraux sur le développement durable.

L’AJDDT œuvre pour l’amélioration des soins de santé de la population, et l’éducation des jeunes. Elle milite également en faveur des droits de l’Homme, de l’autonomisation de la femme, de la lutte contre les violences faites aux femmes et de la protection de l’environnement.

ATOP/KV/BV

A lire aussi