Ogou/ Gestion durable des forêts :  des acteurs ont échangé  sur les enjeux  à Atakpamé

????????????????????????????????????

Ogou/ Gestion durable des forêts : des acteurs ont échangé sur les enjeux à Atakpamé

Atakpamé, 15 fév. (ATOP) – Un atelier d’échanges sur les enjeux de la gestion durable des forêts a réuni les représentants du ministère en charge l’Environnement et des acteurs intervenant dans la chaine de production, d’exploitation et de commercialisation des ressources forestières  les 11 et 12 février à Atakpamé. La cérémonie d’ouverture de ces assises a été présidée par le ministre de l’Environnement et des Ressources forestières, Foli-Bazi Katari.

Cet atelier a été organisé par le ministère de l’Environnement avec l’appui de l’Organisation des Nations Unies pour l’Alimentation et l’Agriculture (FAO). Il s’inscrit dans les objectifs de développement des ressources forestières du Togo.

Cet atelier a permis aux participants non seulement de partager les enjeux et défis en matière de gestion durable des forêts mais aussi d’identifier les voies et les mesures à mettre en œuvre pour une conciliation des objectifs de la conservation des forêts avec le maintien des activités économiques à base des ressources forestières. Il a aussi donné lieu à la mise en place d’un cadre de suivi des mesures retenues.

Les participants ont été édifiés sur divers modules tels que : « Les engagements internationaux et nationaux  pris par le Togo en matière de forêt » ; «  La situation de l’exploitation et des mouvements de produits forestiers de 2016 à 2020 au Togo, quels enseignements tirés ?» ; « Etat des lieux des forêts domaniales au Togo ; enjeux, défis et perspectives » et « Vue générale sur l’exploitation commerciale du bois au Togo ».

A l’occasion, une dizaine de groupements et coopératives ont bénéficié de matériel de transformation de produits forestiers non ligneux d’un coût total de 20.000.000 de FCFA. Ce matériel, fruit de la collaboration du gouvernement togolais et de la FAO, est composé de décortiqueuses à graines humides de néré, d’un torificateur, d’un concasseur, d’une batteuse ; d’un four à gaz  et des séchoirs solaires.

Le ministre en charge de l’Environnement a exprimé sa gratitude aux différents partenaires qui ont toujours apporté des appuis multiformes au pays pour une gestion durable des ressources forestières. M. Foli-Bazi a aussi félicité tous les planteurs privés ; les ONG  et la société civile dont l’engagement contribue à la reconstruction du couvert forestier du Togo.

Il a souligné l’importance de la rencontre qui, selon lui,  s’inscrit dans les actions visant  à atteindre l’objectif fixé en matière de couverture forestière nationale en 2025.  « Le Togo ambitionne de porter la couverture forestière nationale à 25% d’ici à 2025. Ce qui requiert non seulement des efforts de conservation et d’amélioration du potentiel actuel mais aussi une extension nette d’environ 50.000 hectares au cours de cette période. Cette vision ne peut être réalisée qu’à travers un ensemble d’actions impliquant tous les acteurs intervenant dans la chaine de production, d’exploitation et de commercialisation des ressources forestières », a-t-il expliqué.

Le chargé de programme de la FAO, Djiwa Oyétoundé a précisé que ce matériel permettra aux bénéficiaires de gagner du temps et de mettre à la disposition de la population des produits de bonne qualité. Il a souligné que son institution œuvre aux côtés du gouvernement pour promouvoir en dehors du bois, les produits forestiers non ligneux afin de permettre au pays de jouir de toutes les potentialités que regorge la forêt.

Pour le préfet de l’Ogou, Akakpo Edoh, cet atelier vient remobiliser les acteurs de la filière bois pour renouer avec des comportements innovants en vue de la prospérité du pays. Il a signifié que la gestion durable des ressources naturelles constitue l’une des priorités du gouvernement au regard du rôle des forêts dans la lutte contre les changements climatiques.

ATOP/KV/BV

A lire aussi