Normes et standards applicables aux structures d’accueil des enfants vulnérables au Togo : trente-cinq agents des centres d’accueil recyclés

Normes et standards applicables aux structures d’accueil des enfants vulnérables au Togo : trente-cinq agents des centres d’accueil recyclés

Kara, 15 oct.  (ATOP) – Un atelier de recyclage sur les normes et standards applicables aux structures d’accueil des enfants au Togo, a réuni les 14 et 15 octobre à Kara, trente-cinq agents des centres d’accueil des enfants.

Organisée par l’ONG CREUSET-Togo avec l’appui technique et financier de l’association allemande Kinderretchte Africa (KiRA), de la coopération allemande (BMZ) et de la Fondation Sturnstuden e. V, cette rencontre est l’une des activités du « Projet d’Appui aux Structures de Protection des Enfants Vulnérables » (PASPEV).

L’objectif est de permettre aux différents centres d’accueil de disposer des documents de travail répondant aux normes et standards applicables aux structures d’accueil des enfants vulnérables au Togo. Il s’agit également de relever le niveau de ces centres afin de corriger les faiblesses constatées sur les plans pédagogique, psycho social et juridique.

Les participants venus de toutes les régions du pays ont été entretenus sur des thématiques telles que les documents essentiels dans le fonctionnement d’un centre et le processus d’obtention d’agrément. Ils ont aussi pris connaissance du projet pédagogique et du dossier individuel des enfants, de celui de la vie et de la réinsertion des enfants, le droit de l’enfant à la participation, ainsi que des résultats de l’enquête sociale sur demande du magistrat pour ordonnance de placement.

Ouvrant les travaux, le 1er rapporteur du Comité National des droits de l’Enfant, Adodo Chilé Marck a félicité les agents des centres d’accueil pour leur participation active traduisant leur désir pour un meilleur accompagnement des enfants vulnérables. Il a invité les uns et les autres à utiliser les acquis de cette rencontre pour rendre plus crédible leurs structures d’accueil afin d’assurer une bonne protection des droits des enfants vulnérables au Togo.

Pour M. Christian Apeta, représentant le directeur exécutif de l’ONG CREUSET-Togo, cette activité répond aux difficultés de terrain relevées au cours des investigations lors de la phase préparatoire de ce projet. Ces investigations ont révélé que les centres n’ont pas de personnel qualifié ou manquent de compétences pour un travail pédagogique de qualité sur les droits de l’enfant.

Il a précisé que cet atelier de recyclage fait suite à la formation qui s’est déroulée en mars dernier et permet de s’assurer de la mise en pratique des modules développés à la première étape de formation et surtout d’amener les centres à fonctionner désormais en respectant les contenus des documents qu’ils ont librement adoptés.   ATOP/BAK/BV

A lire aussi