Moyen-mono : des vivres et non-vivres offerts aux  ménages  victimes  de catastrophe  naturelle et aux couches vulnérables

Moyen-mono : des vivres et non-vivres offerts aux ménages victimes de catastrophe naturelle et aux couches vulnérables

Tohoun  1er  juil. (ATOP) – L’Agence nationale de protection civile (ANPC) a offert des vivres et non vivres à quatre-vingt-dix ménages victimes des catastrophes naturelles dans la préfecture du Moyen-Mono  le mardi 30 juin.

Composé  de riz,  mais, d’huile, de nattes et savons  ce don vient soulager les cœurs des pertes subis lors des vents violents du 27 novembre 2019 qui a occasionné d’importants dégâts matériels au seins des  ménages  des quartiers de Dékpohoué,  Sagbohoué,  Gbébgadji, Nyekonakpoé et  du village de Hometohoué.

Cette cérémonie qui s’est déroulée dans le respect des mesures barrières contre la pandémie de coronavirus (COVID-19) a été couplée de la remise d’un don  de  la Diaspora-Natif de Tohoun (ADT). Cette offre, composée de 110 sacs de riz d’une valeur de 1500 000F CFA, est destinée aux personnes du 3 eme  âge vulnérables,  aux handicapées et aux démunies de 36 villages du canton de Tohoun.

Le secrétaire général de la préfecture du Moyen Mono, Mibaro Tchablina et le maire de la commune Moyen-Mono1, Awity Mensah Djidjolé Pierre ont, au nom de la population, remercié le gouvernement et les responsables de l’ANPC pour les efforts consentis en vue de soutenir ces sinistrés.  Ils ont également exprimé leur gratitude au chef de l’Etat  qui assure le bien-être des populations à  travers son programme de société inscrit dans le Plan national de développement (PND).

Le directeur régional Plateaux Sud, Cdt Bana Ewai Tagba, a indiqué que ce  geste est l’expression de la compassion du gouvernement à travers l’ANPC en vue de soulager un tant soit peu  les victimes de cette catastrophe naturelle. Il a expliqué la mission de l’ANPC qui est de protéger et de porter assistance aux populations  en cas de catastrophes.

Le vice-président de l’Union de Natifs de Tohoun,  Amouzou Mawouna Emérite, a indiqué que le don de l’ADT aux personnes du 3è âge, aux handicapés et aux démunis  est un appui à ces  personnes en difficultés et une manière de les sensibiliser à respecter les mesures  barrières. Il appelé d’autres bonnes volonté à en faire de même.

Le chef canton de Tohoun,  Koulikpo  Adjavivi XI, s’est réjoui de ces gestes. Il a exprimé sa gratitude au gouvernement et à l’ADT qui malgré la distance nourrit la  compassion envers les personnes en difficulté de leur milieu natal.  ATOP/YM/FD

A lire aussi