Mise en œuvre de la feuille de route du gouvernement : le ministre Hodin a rencontré les acteurs de son département de la centrale

Sokodé, 30 avr. (ATOP) – Le ministre en charge de l’Enseignement Technique et de l’Artisanat, Kokou Eké Hodin a échangé avec les premiers acteurs de son département de la région Centrale, le vendredi 29 avril à Sokodé.

Cette rencontre entre dans le cadre d’une tournée nationale destinée à mobilier les principaux acteurs pour la mise en œuvre réussie des objectifs du ministère déclinés dans la feuille de route gouvernementale 2020-2025.

Le ministre Hodin s’est entretenu avec les inspecteurs et les chefs d’établissements publics de l’Enseignement Technique et de la Formation professionnelle (ETFP), les inspecteurs, les fondateurs et chefs d’établissements privés de l’ETFP. Il a également discuté avec les présidents de la Chambre régionale des métiers (CRM) et de la Chambre préfectorale des métiers (CPM), les secrétaires généraux et les partenaires de l’Artisanat.

Au cours de la rencontre, le ministre Hodin a expliqué à ses interlocuteurs le contenu de la feuille de route 2020-2025 du gouvernement et ses grands axes  et actions prioritaires et sur les réalités du secteur. Les contraintes et problèmes  qui minent ce département ont été mis en exergue afin de trouver des solutions.

Les problèmes évoqués sont relatifs à l’insuffisance du personnel enseignant de qualité, la vétusté des infrastructures et des équipements pédagogiques et la faible relation avec le marché du travail. A cela s’ajoute la mauvaise perception de l’Enseignement Technique et de la Formation Professionnelle (ETFP) par les jeunes scolaires, les parents et le public qui considèrent le sous-secteur comme réservé aux élèves de faibles performances.

Face à ces difficultés, l’inspecteur de l’ETFP de la région Centrale, Assimti Pagazéou a suggéré de repenser le système pour mieux répondre aux attentes de la formation professionnelle. Il a également souhaité le ciblage des filières porteuses en adéquation avec emploi-formation et le travail en synergie des acteurs.

Une remise de recueils de sujets à l’usage des apprenants de l’ETFP aussi bien du public que du privé de la région a mis fin à la rencontre. ATOP/FA/OAF

A lire aussi