Lutte contre le blanchiment des capitaux, le terrorisme et les armes de destruction massive:  la stratégie nationale et son plan d’action validés

????????????????????????????????????

Lutte contre le blanchiment des capitaux, le terrorisme et les armes de destruction massive: la stratégie nationale et son plan d’action validés

Lomé, 1er juil. (ATOP) – La stratégie nationale de Lutte contre le blanchiment de capitaux, le financement du terrorisme et la prolifération des armes de destruction massive (LBC/FT-PADM) du Togo et son plan d’action ont été validés par des acteurs réunis en atelier les 29 et  30 juin à Lomé.

Cet atelier a été organisé par la Cellule nationale de traitement des informations financières du Togo (CENTIF-TG) en collaboration avec le Comité national de coordination des activités de lutte contre le blanchiment de capitaux et le financement du terrorisme (CONAC). Il a reçu l’appui technique du projet « Crime organisée : réponse ouest africaine à la lutte contre le blanchiment de capitaux et le financement du terrorisme (OCWAR-M) », financé par l’Union Européenne et mis en œuvre par « Expertise France » en collaboration avec le GIABA.

La stratégie nationale de LBC/FT-PADM a été élaborée en février dernier avec l’appui technique de deux experts mis à la disposition du Togo par le projet OCWAR-M.  Elle est un document de politique qui indique les priorités et les actions à mener. Elle offre une visibilité aux différents acteurs de la lutte et marque la volonté de l’Etat à engager les moyens nécessaire. L’objectif est de créer un cadre permanent de renforcement du dispositif de LBC/FT-PADM du Togo en vue de garantir l’intégrité de son système financier, en fournissant au gouvernement, à ses partenaires et à l’ensemble des acteurs, un cadre d’orientation et d’intégration de cette lutte dans les politiques et programmes de développement du Togo.

La rencontre a permis aux participants d’apporter leurs contributions dans le sens de son amélioration. Elle a été marquée par la présentation de la méthodologie d’élaboration de la stratégie, les grands axes de la stratégie et les plans d’action annexés et recueillir les commentaires des parties prenantes au processus.

Le président de la CENTIF-Togo, Tchaa Bignossi Aquitème représentant le ministre de l’Economie et des Finances, a indiqué que ces dernières années, le Togo a mené d’importantes actions afin de conformer son dispositif national de lutte contre le blanchiment de capitaux et le financement du terrorisme aux normes internationales.

Il a cité en exemple, l’Evaluation nationale des risques (ENR) de blanchiment de capitaux et de financement du terrorisme, conduite de juin 2013 à décembre 2019, qui constitue le pilier pour la mise en œuvre d’un dispositif efficace. M. Aquitème a souligné qu’à la lumière des résultats obtenus, le Togo a décidé d’élaborer ce document de politique afin de mieux organiser la lutte contre ces fléaux. Il a, par ailleurs, exprimé la gratitude du gouvernement aux partenaires techniques et financiers.

La rencontre a connu la présence des partenaires techniques et financiers, en particulier les représentants de l’UE, de l’AFD, de l’Ambassade des USA et de France. ATOP/TGB/OAF

A lire aussi