L’UA préoccupée par le double fardeau Ebola/COVID-19 sur le système de santé africain

ADDIS-ABEBA, 11 février (Xinhua) — La Commission de l’Union africaine s’est inquiétée mercredi du double fardeau qui pèse sur les systèmes de santé en Afrique en raison d’une nouvelle épidémie d’Ebola et de la pandémie de nouveau coronavirus qui fait toujours rage.

Via le Centre africain de contrôle et de prévention des maladies (CDC Afrique), elle a dit avoir entamé des discussions avec la République démocratique du Congo (RDC) sur la manière de soutenir sa réponse à la 12e épidémie d’Ebola déclarée officiellement dimanche dans la région de Butembo située dans la province du Nord-Kivu (est).

« Le CDC Afrique reconnaît la charge que représente la réponse à cette nouvelle épidémie tout en répondant à la pandémie » de nouveau coronavirus », a déclaré l’UA, ajoutant que la pandémie « à elle seule a fait payer un lourd tribut aux pays et a déjà mis à rude épreuve les systèmes de santé dans le monde entier ».

Elle a également souligné que le CDC Afrique apportera un soutien supplémentaire en déployant des intervenants rapides pour effectuer des tests de laboratoire, rechercher et suivre les contacts, prévenir et contrôler l’infection, communiquer sur les risques et mobiliser les communautés.

Certains des personnels de première ligne déployés pour faire face à une précédente épidémie d’Ebola en juin dernier dans ce même pays participent actuellement à la lutte contre le coronavirus et travaillent déjà en étroite collaboration avec les efforts nationaux de réponse à l’Ebola pour surveiller la situation, a-t-il ajouté.

Le ministère congolais de la Santé publique travaille actuellement avec des partenaires pour établir des mécanismes de coordination et de réponse qui aideront à contenir l’épidémie le plus rapidement possible.

Au total, 70 contacts ont déjà été enregistrés et font l’objet d’un suivi. Fin

A lire aussi