Le président du groupe d’amitié France-Afrique de l’ouest au sénat français chez la présidente de l’Assemblée nationale

Le président du groupe d’amitié France-Afrique de l’ouest au sénat français chez la présidente de l’Assemblée nationale

Lomé, 27 sept. (ATOP) – La présidente de l’Assemblée nationale (AN), Yawa Tsègan Djigbodi a conféré, ce vendredi 24 septembre à Lomé, avec le président du groupe d’amitié France-Afrique de l’Ouest au Sénat, André Reichardt. L’audience a été suivie d’une rencontre d’échange entre la délégation de quatre membres du groupe d’amitié France-Afrique de l’Ouest et leur homologue Togo-France de l’AN.

Les discussions ont porté, entre autres, sur le renforcement des liens d’amitié et de coopération entre le Togo et la France; la décentralisation; le développement des collectivités locales. D’autres sujets relatifs à la coopération décentralisée; aux relations interparlementaires; à la sécurité et à la culture y ont été également abordées.

Au sortir de l’audience et de la rencontre d’échange, M. Reichardt a confié qu’ils ont discuté de la promotion de l’amitié entre les deux peuples à savoir Français et Togolais. « Nous avons indiqué que nous souhaitions que cette amitié puisse se concrétiser à travers des actions les plus profitables aux deux parties puisque, pour nous, il s’agit d’action gagnant-gagnant pour chaque partie. Nous avons aussi souhaité qu’il y ait des actions de coopération décentralisée à l’avenir avec les 117 communes qui ont été élues récemment. La coopération décentralisée, c’est à travers des jumelages, le partenariat et les actions concrètes », a poursuivi M. Reichardt. Il a souhaité qu’en attendant l’instauration du Sénat au Togo, les parlementaires doivent mobiliser les 117 collectivités locales communales pour faire de la coopération décentralisée un bénéfice sur le plan social, économique et culturel.

M.Reichardt a relevé que « les relations culturelles entre la France et le Togo pourraient encore se développer car c’est par la culture que l’on apprend à se connaître et à travailler ensembles ». Il s’est appesanti sur les aspects sanitaire et sécuritaire qui sont des conditions sine-qua-none pour le développement socio-économique du pays.

Le président délégué du groupe d’amitié France-Afrique de l’Ouest au Sénat pour le Togo, Thierry Cozic a précisé que « le Togo est dans un moment de transition vers le bicamérisme avec la création du Sénat ». Il a indiqué que sa délégation veut réaffirmer sa disponibilité à  accompagner le Togo dans la mise en œuvre du futur Sénat. M. Cozic a affirmé que le Sénat français est disposé à mettre les moyens pour la concrétisation de ce sénat.

Le groupe d’amitié Togo-France est composé de 27 députés togolais. Il est présidé par la présidente de la commission des relations extérieures, la députée Bernadette Essossimna Legzim-Balouki. ATOP/SED/TD

A lire aussi