Kpendjal-ouest : lancement du projet d’appui à la réduction de la déforestation dans la préfecture

Kpendjal-ouest : lancement du projet d’appui à la réduction de la déforestation dans la préfecture

Naki-Est,  13 août (ATOP) – Le projet d’« appui à la réduction de la déforestation dans la préfecture de Kpendjal-Ouest à travers le renforcement des capacités des carbonisatrices et collectrices du combustible bois énergie » a été lancé, le mercredi 12 août à Naki-Est.

Initié par l’association EDUCATEL PLUS, la mise en œuvre dudit projet a reçu l’appui technique et financier de l’ambassade de France au Togo.

Prévu pour durer six mois, il contribuera à la réduction du taux de déforestation au Togo à travers le renforcement des capacités des carbonisatrices et collectrices de combustible bois énergie. Il est prévu la sensibilisation des acteurs de la filière bois énergie et les carbonisatrices et collectrices de combustible bois énergie sur les causes, les effets de la déforestation et les mesures à prendre pour protéger l’environnement à travers la promotion des techniques améliorées de carbonisation, notamment la meule Casamançaise dont les rendements selon les études sont au-delà de 30%. Les bénéficiaires verront également leurs connaissances renforcées à travers la thématique : la déforestation et la dégradation des forêts au Togo: causes, conséquences et approches de solutions.  Le projet  envisage aussi former et outiller les carbonisateurs sur le processus de mise en place d’une meule casamançaise. Il prévoit encore la  sensibilisation  des acteurs concernés sur les différentes techniques de carbonisation existantes dans les Savanes,  la création et la diversification des Activités génératrices de revenu (AGR).

La  cérémonie de lancement a été présidée par le préfet de Kpendjal-Ouest, Atchartchao Gnanta en présence  des autorités locales et des cadres natifs du milieu au rang desquels l’ancien ministre de la Fonction publique, Gourdigou Kolani. Le préfet a, à l’occasion, témoigné sa reconnaissance à l’ambassade de  France au Togo pour son appui et à l’association EDUCATEL PLUS  pour son initiative. Il a attiré l’attention des carbonisatrices sur les méfaits de la dégradation de l’écosystème et exhorté tous les bénéficiaires à s’approprier le projet afin que les difficultés rencontrées tous les jours puissent trouver de solutions.

Le président de l’association EDUCATEL PLUS, Bonsa Yempabe  et M. Kolani  ont exprimé leur gratitude à l’ambassade de France au Togo pour avoir bien voulu accompagné le pays et surtout la préfecture de Kpendjal-Ouest dans la lutte contre la déforestation et la dégradation des forêts en finançant ce projet. Ils ont fait savoir que la surexploitation des ressources naturelles  est l’origine  du changement climatique et du faible rendement agricole entraînant une paupérisation de la population et par conséquent l’exode rural.

ATOP/BBG/SAS

A lire aussi