Kozah/ Techniques de recherche de marches en ligne :  des  commerçantes et artisanes outillés à kara

Kozah/ Techniques de recherche de marches en ligne : des commerçantes et artisanes outillés à kara

Kara, 24 déc. (ATOP) – Des commerçantes et  artisanes de la région de la  Kara sont en atelier de formation sur les Technologies de l’information et de communication (TIC) du 21 au 26 décembre à Kara.

Organisée par l’Association Racine Féminine (ARF) avec le soutien financier de la coopération allemande GIZ, cette rencontre a pour objectif de renforcer les capacités des femmes commerçantes et artisanes de la Kara sur les techniques de   communication, le e-marketing en cette période crise sanitaire liée à la pandémie de coronavirus (COVID-19). Il s’agit pour les initiateurs d’outiller les participantes sur les techniques pratiques de recherche de marchés, de vente et de gestion quotidienne de leurs activités commerciales et artisanales en ligne dont la recherche se fait au moyen des TIC.

Ces participantes sont les filles victimes de grossesses précoces et non désirées appelée communément les tantines issues de différentes préfectures, les patronnes couturières et tisserandes de la Kara. Elles prendront connaissance du processus de création  des comptes money notamment, T-Money et Flooz. Elles seront également renseignées sur l’utilisation des réseaux sociaux à savoir Facebook et Whatsapp pour la publicité de leurs produits.

Pour la présidente de l’ARF, Mme Agbodjive Guemedji Nadège la non maîtrise des TIC a réduit la capacité financière des artisanes et des tantines  commerçantes en ces temps de la COVID-19. C’est pourquoi, a-t-elle dit, son association avec l’appui de la GIZ a initié ce projet pour former les participantes sur la recherche de marché, de vente et de gestion quotidienne de leurs produits  en ligne.

Elle a souligné que ces genres d’initiatives sont menés pour contribuer à l’émancipation socioéconomique et culturelle de la femme pour un développement humain durable et participatif. Mme Nadège a promis étendre cette formation à toutes les femmes du pays pour le renforcement de leurs  activités génératrices de revenus.

La secrétaire de l’Association  Racine Féminine, Mme Amadou Rachila a souligné que cette formation se déroule en deux phases à savoir celle-ci et la deuxième phase aura lieu du 4 au 8 janvier 2021  dans la région Maritime. Elle a indiqué qu’à la fin de chaque formation les smartphones seront mis à la disposition  de chaque groupe de femmes pour leur permettre de travailler en tant que coopérative et faire le suivi de leurs consœurs sur l’utilisation correcte des nouvelles technologies dans leur business. Mme Amadou a exhorté les bénéficiaires de cette formation à relayer  les enseignements sur l’utilisation des TIC pour promouvoir davantage l’émancipation socioéconomique de la femme togolaise.

La présidente de l’association des filles victimes de grossesses précoces et non désirées de la Kara, Mme Adjome Essognim a salué l’ARF pour son initiative. Elle a exprimé sa reconnaissance aux autorités du pays pour la promotion et la protection des droits de la femme et la recherche du bien-être de la jeune fille au Togo. Mme Adjome a émis le vœu que les responsables de Racine Féminine  les aident en leur octroyant du matériel dont les machines à coudre et des appareils androïdes pour leur plein épanouissement.

ATOP/BAK/DHK

A lire aussi